Transaction LIEVREBERT GUERBOIS en 1723


Gros de St Omer, transaction 6 du 13/10/1723

Me Antoine Dominique GUERBOIS prêtre bénéficier  de la cathédrale de cette ville, tant pour lui et en son nom que comme curateur commis à la personne et biens de Jeanne Thérèse GUERBOIS sa sœur d’une part.

Jeanne FOURDRINIER femme à Philippe LIEVREBERT cordonnier à Boulogne, Michel VAILLANT laboureur demt en la ville de Bourbourg Jeanne LIEVREBERT sa femme, iceux LIEVREBERT frère et sœur et héritiers de feu Marc LIEVREBERT vivant marchand en cette ville, Jacques BLANGI marchand demt en la basse ville de Boulogne, Antoine GODEFROY Me charpentier demt à Bourbourg et Marie Thérèse BLANGI sa femme, iceux BLANGI frère et sœur enfants de feue Marie LIEVREBERT neveu et nièce et aussi héritiers dudit feu Marc LIEVREBERT d’autre part.

Les parties sont en procès au magistrat de cette ville, intenté par les seconds comparants, prétendant que ledit feu Marc LIEVREBERT aurait pendant sa conjonction avec Ide GUERBOIS acquis de François GUERBOIS une mesure de terre à prendre en deux située au terroir de Bilques le 04/09/1693, et par autre contrat du 23/01/1699 cinq mesures quartier et demi et quelques verges à prendre en seize mesures qui étaient pour lors imparties entre ledit feu François GUERBOIS vendeur, ladite Ide GUERBOIS et Me Pierre GUERBOIS, terres situées à Mussein, terres dont Marc LIEVREBERT n’a pas joui, non plus que les seconds comparants, ce qui leur a donné lieu de présenter ladite requête contre ledit Sr Antoine Dominique GUERBOIS et sa sœur pour entrer en partage…

Ledit GUERBOIS audit nom a répondu qu’ils sont héritiers immobiliaires patrimoniaux dudit feu François GERBOIS leur père et en cette qualité ils ne sont pas tenus de l’entretien de ces deux contrats.

Les parties ont convenu et transigé irrévocablement comme s’ensuit : les seconds comparants ont désisté de leurs droits et prétentions dans lesdits biens, puisque la vente des terres situées à Mussein  régal de Thérouanne et régi par la coutume générale ne peut avoir son effet à défaut de l’observation d’une des voies prescrites par la coutume…(pffff) consentant que les requêtes et procédures demeurent nulles, moyennant quoi ledit Sr Antoine Dominique a payé 330 livres aux seconds comparants, pour la moitié dans le prix fourni par lesdits Marc LIEVREBERT et Ide GUERBOIS dans le temps desdites acquisitions.

Un commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Transaction LIEVREBERT GUERBOIS en 1723

  1. Pingback: Transaction LIEVREBERT GUERBOIS en 1723 | Rhit Genealogie - Genealogiste Familial Professionnel | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s