Le moulin BAUQUE en 1715


Déjà vu, entre autres, dans un acte de 1722 : voir ici.

Gros de st Omer, photo 6174 mariage 60 du 08/02/1715

André Louis LAISNE Me meunier en cette ville veuf de Marie Jacqueline RAPPE assisté de Marie Marguerite HERBER sa cousine d’une part.

Anne Marguerite MATON fille à marier de feux Jean et Marie GUILBERT vivants demt à Quelmes d’où elle est native assistée de Philippe MATON son frère germain d’autre part.

Apports du mariant : il lui appartient la moitié dans un moulin situé sur les remparts, nommé le moulin BAUQUE et pareille moitié dans la maison du moulin, à charge de la moitié de la rente qui y est affectée. Il apporte encore 300 livres en estimation de ses meubles et effets.

Porté d’icelle : il lui appartient une sixième part à l’encontre de ses frères et sœurs dans onze mesures ou environ de terres situées à Boisdinghem et apporte au mariage 90 livres tant en deniers clairs qu’en ce qui lui est du par Marie MATON sa sœur portant 45 livres.

1 commentaire

Classé dans contrats de mariage, moulins et meuniers

Une réponse à “Le moulin BAUQUE en 1715

  1. Pingback: Le moulin BAUQUE en 1715 | Rhit Genealogie | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s