Le moulin BAUQUE en 1715


Déjà vu, entre autres, dans un acte de 1722 : voir ici.

Gros de st Omer, photo 6174 mariage 60 du 08/02/1715

André Louis LAISNE Me meunier en cette ville veuf de Marie Jacqueline RAPPE assisté de Marie Marguerite HERBER sa cousine d’une part.

Anne Marguerite MATON fille à marier de feux Jean et Marie GUILBERT vivants demt à Quelmes d’où elle est native assistée de Philippe MATON son frère germain d’autre part.

Apports du mariant : il lui appartient la moitié dans un moulin situé sur les remparts, nommé le moulin BAUQUE et pareille moitié dans la maison du moulin, à charge de la moitié de la rente qui y est affectée. Il apporte encore 300 livres en estimation de ses meubles et effets.

Porté d’icelle : il lui appartient une sixième part à l’encontre de ses frères et sœurs dans onze mesures ou environ de terres situées à Boisdinghem et apporte au mariage 90 livres tant en deniers clairs qu’en ce qui lui est du par Marie MATON sa sœur portant 45 livres.

Un commentaire

Classé dans contrats de mariage, moulins et meuniers

Une réponse à “Le moulin BAUQUE en 1715

  1. Ping : Le moulin BAUQUE en 1715 | Rhit Genealogie | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s