Quelque familiarité…


Gros de st Omer, transaction 32 du 04/04/1713

Marie Antoinette GAY fille usante de ses droits  demt au village d’Esquerdes d’une part.

Jean DELAHAYE valet laboureur demt à Arques d’autre part.

La première comparante a accouché d’une fille il y a trois semaines ou environ qu’elle dit être des œuvres dudit second comparant « au moyen qu’ils avoient esté domestique par ensemble et qu’il y avoit eu entre eux quelque familiarité »… le second comparant soutenant le contraire…

Un procès les exposerait à des grands frais qui seraient leurs ruines, et pour les éviter et nourrir paix et amitié entre eux, ils ont convenu en la forme et manière suivante :

Moyennant 72 livres que la première comparante confesse avoir reçu du second, il demeurera déchargé  tant des nourritures dudit enfant, frais de (gigenge ?) et couches, entretenement dudit enfant.

Avec la première comparante Marie BAILLY veuve de Christophe LEGAY sa mère demt audit Esquerdes et Pierre LEGAY jeune homme à marier audit lieu son frère, ils promettent  de payer les frais, nourrir et entretenir ledit enfant pendant sa vie.

Gigenge : rien trouvé sur Internet, peut-être à rapprocher du latin gigno (genitum) engendrer, mettre bas.

2 Commentaires

Classé dans Actes intéressants

2 réponses à “Quelque familiarité…

  1. Pingback: Quelque familiarité… | blog de Jobris | Scoop.it

  2. Pingback: Quelque familiarité… | Rhit Genealogie | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s