La cense de la petite Spreverie à St Omer Capelle en 1723


Gros de St Omer, bail du 18/12/1723 (4E5/760)

Guillaume François CAVELARE/CAVELAIRE laboureur demt à St Omer Capelle pays de Langle, Marie Catherine ROSE sa femme, Jean Baptiste CAVELAR aussi laboureur demt à Oye gouvernement de Calais, Marie WILQUIN sa femme.

Ils prennent à bail ferme et louage du Sr Louis Onuphre LEVASSEUR échevin de cette ville agissant au nom de messire Louis Michel baron de Woerden, vicomte du pays de Langle, seigneur de cherans Campagne et autres lieux, chevalier d’honneur de la cours de parlement de Flandre grand bailly des états de Lille etc, toute une cense amazée de maison grange étables et autres édifices nommée vulgairement la petite Spreverie, ainsi qu’en a joui Michel DECQUES, contenant 124 mesures ou environ tant manoir que terres… Item 28 mesures et demi de terres en plusieurs pièces procédant par acquisition de Mrs les chevaliers DELANNOY, item 36 mesures 54 verges procédant de l’acquisition qui en a été faite desdits CAVELARE, item quatre mesures et demi provenant par acquisition du nommé MOREL en deux pièces, item dix mesures provenant des nommés COUSIN et HERMAN, et 30 mesures et demi 53 verges provenant aussi par acquisition des nommés EVRARD.

Toutes lesdits terres et manoir ensemble composant le nombre de 233 mesures et demi 107 verges situées dans la paroisse de St Omer Capelle à livrer par mesurage aux frais dudit seigneur.

Bail pour trois six ou neuf ans à commencer à la mi-mars prochain 1724, au rendage de sept livres de chaque mesure, à payer chaque année au jour de noël.

Pardessus le rendage ils paieront 36 livres une fois pour les domestiques et huit livres pour débours fait par le sr ROMELARE et encore ils paieront sans déduction tous les centièmes tailles cotisations aides subsides pointingues watteringues (discages ?) et autres impositions quelconques ordinaires et extraordinaires mises et à mettre…

Ils devront sans déduction entretenir les bâtiments de toutes menues réparations telles que lattes torque mortier seulement et couronnement, pour les rente en fin de bail « esteints de pluy et de soleil ». À l’effet des autres réparations des couvertures de la cense, ils promettent y appliquer et mettre à nues lattes cent cinquante bottes de gluy de quatorze à quinze paulmes à leurs frais et dépens.

Ils devront tenir et entretenir lesdites terres en bonne labour solle et composture, les fumer et amender comme bons fermiers doivent faire…

Au regard du fossiliage, on se conformera à la coutume du pays et aucun ne pourra être fait qu’à l’intervention dudit sieur bailleur…

Comme le dit Michel DECQUES remportera l’année prochaine la dépouille de 37 mesures ou environ qu’il a ensemencé de grains d’hiver, les preneurs, qui paieront plein rendage pour la première année de leur bail, remporteront à leur sortie la dépouille sur pareilles 37 mesures qu’ils pourront ensemencer de grains d’hiver…

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “La cense de la petite Spreverie à St Omer Capelle en 1723

  1. Pingback: La cense de la petite Spreverie à St Ome...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s