Convention d’une famille SOBRUICQ VANDOMME en 1713


Gros de St Omer, photo 1677 convention 44 du 02/081713

Pierre et Antoine SOBRUICQ frères laboureur demt à Clarques, Jacques WIMILLE charron audit lieu et Marie Jeanne SOBRUICQ sa femme et Isabelle SOBRUICQ fille à marier audit Clarques, lesdits SOBRUICQ frères et sœurs enfants et héritiers de Françoise STERIN, tant pour eux que pour Phles, Marie Anne et Anne Marie VANDOMME leurs frères et sœurs utérins, du consentement de François DEMOL leur beau-père grand maternel et de Pierre VANDOMME demt à Vaudringhem grand oncle paternel  auxdits VANDOMME.

Désirant se maintenir dans l’union concorde et bonne intelligence et pourvoir à la nourriture et entretenement desdits VANDOMME encore mineur, ils ont convenu que ledit Pierre SOBRUICQ demeurera autorisé de poursuivre les labours et gacheres des terres qui leurs sont en commun et par louage pour en faire la dépouille à la récolte de l’année 1714 « moyennant trois florins de chacune mesure pour chacq roye de charrue et trente patars de chacq roye de binot qu’il fera dans la suitte, et pour les assemencer ».

Ils ont concordé que ledit Pierre SOBRUICQ pourra dépouiller cette année deux mesures de blé froment aux hautes rives, une mesure de seigle au chemin de castadoux et une demi mesure de blé à prendre en six quartiers aux pointes, lesquelles dépouilles il enlèvera et fera battre aux frais communs…

Comme ladite Anne Marie VANDOMME est demeurante actuellement chez ledit Sr DEMOL, et qu’il a dit vouloir bien encore avoir la bonté de la nourrir et entretenir pendant qu’il vivra avec sa femme mère grande d’icelle, il a été convenu moyennant pareillement par ledit Pierre SOBRUICQ nourrir et entretenir lesdits Phles et Marie Anne VANDOMME, il aura droit de jouir de tous les revenus de leurs biens en quoi ils puissent consister, sans part ni portion de ladite Anne Marie que ledit DEMOL a bien voulu abandonner audit Pierre SOBRUICQ pendant qu’elle sera avec lui.

Comme l’emprise dudit SOBRUICQ ne peut manquer de lui être à charge, il a été dit que cette année, pour assister à la nourriture desdits Phles et Marie Anne VANDOMME, il aura à son profit la dépouille d’une mesure de blé cette année faisant le parfait desdits six quartiers aux pointes.

D’ailleurs a été convenu  que des deniers communes de la maison mortuaire de ladite STERIN, il en sera tiré la somme de trente livres pour « revestir » Antoine SOBRUICQ, pour par ce moyen avoir une égalité.

Un commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Convention d’une famille SOBRUICQ VANDOMME en 1713

  1. Pingback: Convention d’une famille SOBRUICQ VANDOMM...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s