Accident de charrette à St Omer en 1732


Gros de St Omer, convention 47 du 26/07/1732 (4E5/836)

Antoine FIOLET journalier demt en cette ville et Marie Madeleine STEL sa femme d’une part.

Le Sr Pierre Joseph BUTAY marchand brasseur en cette ville, stipulant au nom de Jean François DERAIN ouvrier fouleur de drap au moulin assis sur la rivière d’Aa au village de Blendecques d’autre part.

Le jour d’hier sur les huit heures du matin, ledit DERAIN étant arrivé en cette ville avec sa charrette chargée de draps tirée par un cheval et parvenu jusqu’en la rue de leuil, cette charrette a été laissée dans la rue pendant que ledit DERAIN portait dans une maison voisine une pièce desdits draps et étoffes qu’il rapportait foulées et sur ce qui s’est dit, un enfant aurait frappé le cheval soit par ce fait ou autre cas arrivé, ce cheval ayant prix l’épouvante a entrainé après lui la charrette et est arrivé malheureusement que Marie Thérèse FIOLET âgée de neuf ans fille des premiers comparants s’est trouvée dans ladite rue de leuil et abattue ou renversée par le cheval ou la charrette. Si est que cette fille s’est trouvée blessée dangereusement à la tête et en grand péril de mort.

A ces causes, les comparants sont tombées d’accord que moyennant la somme de trente livres payés comptant par ledit BUTAY audit FIOLET et sa femme, ils quittent ledit DERAIN de tous intérêts civils frais et dommages en ce qui les concerne résultant du malheur arrivé à leur fille et de ce qui pourra arriver à elle, emprenant le soin de la solliciter pendant sa maladie tant qu’elle soit guérie ou que la mort s’ensuive.

À charge toutefois  que ledit BUTAY au nom dudit DERAIN paiera les frais et salaires et honoraires des médecins et chirurgiens que lesdits FIOLET et sa femme prendront pour procurer la guérison de leur enfant, et à charge qu’au cas de mort les frais d’enterrement dudit enfant comme à sa condition appartient, se paieront par ledit BUTAY audit nom.

Ledit BUTAY promet encore pourvoir au bouillon et médicaments et autres choses dont lesdits FIOLET et sa femme auront de besoin pour solliciter et procurer la guérison de leur enfant.

5 Commentaires

Classé dans Actes intéressants

5 réponses à “Accident de charrette à St Omer en 1732

  1. Pingback: Accident de charrette à St Omer en 1732 ...

  2. C’est un vrai roman que tu as trouvé là ! Eh alors ? l’enfant s’est-elle remise ou est-elle morte (acte de décès dans les mois suivants) ? En tout cas, les parents ont flairé le filon et en ont bien profité !
    PS : A la fin du 3° §, "fille" au lieu de "ville".

  3. Pingback: Un enfant écrasé par une charrette ! (Marigné – 1614) | Feuilles d'ardoise

  4. Sorry, je ne savais pas que St Omer était une grande ville.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s