CM DUBOIS X LAPORTE en 1725


Avec dans les apports quelque chose que je n’avais jamais vu: un jambon!

Gros de St Omer, contrat de mariage du 04/10/1725 ‘4E5/772)

Jean François DUBOIS jeune homme à marier demt au village de Merck St Liévine assisté de Pierre DUBOIS son père cabaretier et de Pierre son frère germain demt audit Merck St Liévin d’une part.

Marie Jeanne LAPORTE jeune fille à marier assistée de Jeanne ROLLANT sa mère demt au hameau d’Avroult paroisse de Merck St Liévin, d’Antoine ROLLANT son oncle demt audit lieu et de Jacques ROLLANT aussi son oncle bourgeois receveur demt en la ville de St Omer d’autre part.

Portement du futur mariant : il apporte au présent mariage, provenant de la succession de feue Marguerite DEGREMON sa mère une demi mesure tant manoir que terre à labour prise dans deux mesures à l’encontre de ses frère et sœur tel qu’un quatrième provenant de la succession de sa dite mère, prisée ladite demi mesure à 50 livres séante et située au terroir dudit Merck St Liévin.

Son dit père lui donne la jouissance dans un manoir amazé de maison séant au Crocq dudit St Liévin contenant une demi mesure dont il y a un quartier provenant de la succession de feue sa mère tel qu’un quatrième à prendre à l’encontre de son dit père séant au Crocq dudit Merck St Liévin, aboutant d’amont au marais, d’aval à monsieur ENLART, estimée valoir ladite demi mesure de manoir la somme de 70 livres, pour par ledit mariant en jouir pendant la vie durant de son dit père, pour après les rapporter en partage pour être partagés en quatrième avec ses autres frères et sœurs.

Il lui donne encore en avancement hoirie et de succession aussitôt ce mariage parfait et consommé une vache de poile noir estimée à 30 livres et au surplus lui donne en argent pareille somme de 30 livres.

Son dit frère lui donne un jambon, et une demi-rasière de blé, le tout prisé à sept livres dix sols.

Son dit père lui donne un cochon prisé à 15 livres.

Biens et portement d’icelle mariante : ce présent mariage parfait et consommé, sa mère lui donne tant meubles mouvant par ménage que grains pur la somme de 200 livres.

Elle lui donne la jouissance de sa maison, à jouir pendant la vie de la mariante, comme le fond ne lui appartient pas.

Elle donne encore à sa dite fille quatre mesures et demi de terres à labour séant audit Avroult… à charge de par lesdits mariants de la nourrir vêtir chauffer ladite Jeanne ROLLANT sa mère tant saine que malade pendant sa vie, de la faire enterrer suivant son état appartient, de lui faire dire deux services avec 20 messes après son décès, de la faire recommander un an au prône de la messe dudit Avroult, lesdites quatre mesures et demi de terre ci devant nommées estimées valoir 50 livres la mesure.

Ledit Antoine ROLLANT son oncle lui donne la somme de 20 livres.

Ledit Jacques ROLLANT son oncle lui donne 50 livres, « un grille et un poillon et un pot à boire avec un pot de fer ou marmitte » prisés à dix livres.

Un commentaire

Classé dans contrats de mariage

Une réponse à “CM DUBOIS X LAPORTE en 1725

  1. Pingback: CM DUBOIS X LAPORTE en 1725 | blog de Jobris | ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s