Bail emphytéotique du moulin Dumets à Lapugnoy en 1735


Le Pennoy = Lapugnoy (on trouve le couple PINGRENON-RAULT dans les registres paroissiaux).

Gros de St Omer, bail emphytéotique du 15/03/1735

Les révérende mère ancelle et religieuses discrètes du couvent de pénitentes capucines en cette ville, au nom et comme représentantes le corps et communauté dudit couvent d’une part.

Alexis PINGRENON meunier demt au Pennoy les Béthune et Brigitte RAULT sa femme d’autre part.

Les premières, au nom de leur couvent, accorde à titre de bai emphytéotique audits PINGRENON et sa femme pour le temps de 99 ans qui commenceront à la St Martin d’hiver 1735, tout un moulin à eau à usage de moudre blé et autres grains nommé vulgairement le moulin Dumets avec la maison en dépendant et quatre mesures et un quartier de terres tant pré qu’à labour, le tout situé au Pennoy les Béthune et en effet comme le tout se comprend et extend appendance et dépendance.

Bail au rendage annuel de 180 livres Artois à payer chacun an à la St Martin d’hiver… « jusques à l’expiration de cette emphiteuse ».

Les preneurs seront tenus d payer sans aucune déduction dudit rendage tous les centièmes demi quarts tailles aides subsides et autres impositions généralement quelconques ordinaires et extraordinaires…

Les preneurs seront tenus d’entretenir le moulin tant pour les grosses que menues réparations, ensemble la maison et bâtiments de menues et grosses réparations, et de tenir le tout en bon et convenable état, même dans un état suffisant pour que ledit rendage soit facilement perçu.

Ledit moulin a été nouvellement réparé et se trouve en bon état, si avant que l prisée qui en a été faite se trouve monter à 2369 livres 5 sols, et à la fin de ce bail, ledit moulin sera rendu de même avec condition qu’il sera (aux occupeurs qui alors auront droit du bail) restitué sa mieux ville, ou sera par eux payé la moins vaille…

Les preneurs ne paieront que 180 livres pour l’année de rendage à échoir à la St Martin d’hiver prochain, faisant la cinquième année du bail que lesdits PINGRENON et sa femme avec Pierre et Catherine Joseph PINGRENON avaient pour neuf ans, daté du 12/05/1730 au rendage de 250 livres, lequel bail sera et demeurera résolu pour les quatre ans qui resteront à parfaire…

Icelle Catherine Joseph PINGRENON à présent femme à Antoine Louis PERET chirurgien à Loon, ledit Pierre demt à Blendecques, avec Marie Jacqueline PINGRENON leur autre sœur fille majeure demt en cette ville se rendent caution des preneurs vers ledit couvent… et pour l’importance des rendages des 18 premières années du présent bail emphytéotique.

Les preneurs seront obligés sans déduction comme dessus au paiement du canon de dix livres par an dû au Sr DELEVIGNE paravant le duc de BOURNAUVILLE et ce sera le couvent qui paiera droit d’indemnité quand il échera, aussi bien que les autres droits de vassalité…

Les preneurs seront tenus de payer auxdites religieuses 36 livres une fois pour la sacristie, 12 livres aux servantes et dix livres pour messes.

Il a été expressément stipulé qu’à défaut de paiement de deux années de rendage, le présent bail sera résolu s’il plait aux religieuses, sans aucune formalité de justice, dès l’instant qu’il sera dû deux années.

1 commentaire

Classé dans moulins et meuniers

Une réponse à “Bail emphytéotique du moulin Dumets à Lapugnoy en 1735

  1. Pingback: Bail emphytéotique du moulin Dumets &agr...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s