Fondation d’une messe en 1702


Gros de St Omer, amortissement 8 du 14/01/1702 (4E5/613)

Damoiselle Marie Madeleine NAVIGHEERE veuve du Sr DUMOUSTIER demt en cette ville.

Pour l’honneur qu’elle porte au seigneur flagellé, elle a depuis longtemps été d’intention de faire bâtir au village de Blaringhem une petite chapelle dans l’endroit où elle a fait placer ledit seigneur flagellé dans un petit cabinet attaché à un arbre.

Mais ne pouvant seconder ses pieux desseins à cause des difficultés qui se rencontrent à ce sujet, elle a proposé à messieurs les curé et marguilliers dudit Blaringhem pour attirer le plus le peuple au culte et vénération dudit seigneur flagellé de fonder à son honneur en l’église dudit Blaringhem une messe à perpétuité tous les premiers vendredis de chacun mois, suivie d’un stabat et de profundis.

Pour effectuer ladite fondation et pour l’entretenir à toujours, elle a offert auxdits sieurs curé et marguilliers de faire faire une niche, la faire dorer et orner pour placer ledit seigneur flagellé dans l’endroit de ladite église que le dit Sr curé jugera le plus à propos et convenable de la valeur de 20 florins Flandres, de payer une fois 60 florins aussi Flandres pour être employés en achat de terres ou à cours de rente et au surplus de léguer et donner à ladite église six florins de rente héritière chacun an créée et constituée à son profit par Joseph LEROY au rachat du denier vingt par lettres contenant vente et rente du 25/02/1693, reconnues exécutoires par Jeanne DUHAMEL veuve de François LEROY entrée aux droits dudit Joseph LEROY et propriétaire des terres affectées à ladite rente par acte du 13/10/1698.

Sur ladite proposition, lesdits sieurs curé et marguillers ayant été assemblés et après e avoir conféré plusieurs fois, trouvant la fondation avantageuse à ladite église, ils ont résolu de l’accepter, ainsi que s’ensuit : parmi et moyennant ce que ladite damoiselle comparante a fourni ladite niche ornée et embellie comme dessus avec ladite sommer de 60 florins pour être employé en achat d’héritage ou rente, et au surplus de ce qu’elle a donné à ladite église par donation absolue et irrévocable ladite rente de six florins par an… à ces causes, lesdits sieurs curé et marguilliers promettent et s’obligent faire dire et célébrer chacun premier vendredi des mois à perpétuité et à toujours à commencer dès à présent en ladite église de Blaringhem une messe basse à l’honneur dudit seigneur flagellé, après laquelle se chantera devant son image le stabat mater et le spaulme ( ? pour psaume ?), de profundis, laquelle messe sera annoncée au prône de la messe paroissiale le dimanche auparavant.

Au cas que le premier vendredi arrive sur quelque jour de solennité soit Chandeleur Toussaint Noel Bon Vendredi ou autres, ladite fondation sera effectuée et retardée jusqu’au vendredi en après.

Pour raison de ladite fondation, ledit Sr curé aura dix patars Flandres tant pour la messe stabat que de profundis, faisant six florins par an, le surplus demeurera au profit de ladite église, tant pour l’entretien de l’image du seigneur flagellé que pour cires pains vins luminaire et ornement que lesdits sieurs curé et marguilliers seront tenus livrer aux dépens d’icelle église.

Un commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Fondation d’une messe en 1702

  1. Pingback: Fondation d’une messe en 1702 | blog de J...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s