Vente BOCQUILLON en 1737


Où on a au moins quatre générations de propriétaires !

Gros de St Omer, vente 29 du 03/07/1737

Liévin BOCQUILLON garçon boulanger usant de ses droits demt en cette ville.

Vente moyennant une messe pour les fideles trépassés, au denier à dieu dix sols et pour deniers principaux la somme de 22 livres 10 sols reçus du Sr François LE CAPELAIN receveur en cette ville.

Vente d’un demi quartier de pré flotis situé es preys d’Ouve à prendre dans un quartier à l’encontre des hoirs Jean CARON, listant la totalité d’amont à Jean François DUCROCQ bailly dudit Ouve à cause de sa femme, d’aval aux héritiers de damoiselle Marie Marguerite ALLOY, de bout vers mer au marais, vers soleil à plusieurs.

Terre procédant audit vendeur de la succession de Marie Liévine BEAUCHANT sa mère fille de Josse et de Marguerite PRUVOST, laquelle l’avait hérité d’Antoine son père, icelui fils et héritier de Thomas, icelui héritier Bauduin PRUVOST, paravant Antoine DE BOUTRY, qui sont tous les « autheurs » dudit BOCQUILLON.

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Vente BOCQUILLON en 1737

  1. Pingback: Vente BOCQUILLON en 1737 | blog de Jobris | Sc...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s