Accommodement d’une famille DUPLOUY en 1733


Gros de St Omer, accommodement 46 du 31/01/1733 (4E5/842)

Antoinette VERON veuve de Pierre DUPLOUY demt à Herbelles, Martin DUPLOUY maçon, Pierre CARON berger et Marie Jeanne DUPLOUY sa femme demt audit Herbelles, Gilles WAVRANS journalier demt à Upen d’amont et Marie Anne DUPLOUY sa femme d’une part.

Jean François DUPLOUY aussi maçon majeur de droit à marier demt audit Herbelles d’autre part, iceux DUPLOUY frères et sœurs enfants de ladite VERON et enfants et héritiers dudit feu Pierre DUPLOUY.

Les premiers cèdent et abandonnent au profit dudit second comparant tous leurs droits noms raisons et actions réels et personnels qu’ils ont dans un manoir amazé de maison grange et étables séant audit Herbelles contenant un quartier ou environ, ainsi qu’il est planté et hoché, tenu en coterie de la seigneurie du Lhuicque, listant vers soleil à Phles DUPLOUY, vers mer à Pierre CARON, aboutant d’amont à la seigneurie du Lhuicque, d’aval à la rue.

Item ils cèdent et abandonnent au profit dudit Jean François DUPLOUY tous leurs droits et parts dans tous les effets mobiliaires, bestiaux, grains verts et secs et autrement de la maison de leur dit feu père et de ladite VERON leur mère, sans rien réserver ni excepter…

Item lesdits premiers comparants cèdent audit Jean François DUPLOUY la jouissance pendant la vie de leur dite mère du nombre de cinq quartiers de terres à labour en trois parties au terroir dudit Herbelles du patrimoine de leur dit feu père, à la charge par icelui pendant ledit temps de payer le cours des rentes foncières, et quand le décès de sa dite mère arrivera, il emportera la dépouille des terres assemencées…

Moyennant ce ledit Jean François DUPLOUY promet payer à la décharge desdits premiers comparants toutes les dettes tant rentes héritières comme autrement… de plus il emprend et promet de nourrir loger entretenir tant saine que malade ladite VERON sa mère comme à son état appartient et à sa table et à son décès de payer ses obsèques et funérailles et de faire déchargera le nombre de 60 messes tant pour le repos de son âme que celle se son feu père.

Ledit Jean François DUPLOUY promet payer auxdits Martin DUPLOUY, Pierre CARON et sa femme, Gilles WAVRANS et sa femme à chacun la somme de 36 livres faisant ensemble 36 écus en dedans deux ans.

2 Commentaires

Classé dans Actes intéressants

2 réponses à “Accommodement d’une famille DUPLOUY en 1733

  1. Pingback: Accommodement d’une famille DUPLOUY en 17...

  2. Pingback: Accommodement d’une famille DUPLOUY en 17...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s