Bail du moulin de Nielles les Bléquin en 1712


Bail du moulin de Nielles les Bléquin en 1712

Gros de St Omer, bail 185 du 09/07/1712

Jean Valentin LEVRAY meunier demt à Nielles les Boulonnois et Marie Madeleine GHUIERE (signe GHIERE) sa femme prennent à titre de bail et louage de haute et puissante dame Marie Guislaine DE PIETRA SANTA épouse séparée quant aux biens de haut et puissant seigneur messire Eugène François DE BETHUNE marquis d’Hesdigneul et autres lieu, demt en cette ville savoir:

- par une partie une maison chambre et étable avec le jardin potager situé audit Nielles appartenant à ladite dame, présentement par eux occupées.

- et par autre le moulin à l’eau dudit Nielles à usage de moudre blé et autres grains, sauf un neuvième appartenant à monsieur le vicomte de Fruges, n’étant compris au présent bail, dont le surplus appartient à la dite dame marquise d’« Hedegneuil », en ce compris un sixième appartenant à monsieur le marquis par achat qu’il en a fait de dame VANDOLRE, et comme en jouit ledit LEVRAY, réservée ladite neuvième part audit vicomte de Fruges…

Bail pour par eux en jouir ou leur fils et non par autre, « n’est du consentement dud seigr marquis dhesdigneul et madame marquise son espouse » le temps de neuf ans continuels, à entrer en jouissance au mi mars prochain.

Bail moyennant fournir chacun an :

- à la dame marquise d’Hesdigneul pour les édifices de ladite maison et jardin potager la somme de 44 livres.

- item audit seigneur marquis pour sa part audit moulin qu’il a acquis de la damoiselle VANDOLRE la somme de 60 livres.

- et pour le surplus compétant à ladite dame marquise et à elle appartenant dans ledit moulin la somme de 210 livres.

Portant les trois sommes annuellement celle de 314 livres.

Bail à charge et condition de par lesdits preneurs entretenir tous les édifices de pelles lattes torques mortier « soeullemens » et couronnement, pour les rendre éteints de pluie et soleil, et ledit moulin de toutes réparations tant grosses que petites tant roues, beffroi, arbres, lanternes, meules, pointes, chevilles et fuseaux et noyaux, même des ventelles tant déjà faites qu’à faire et de tous autres servant audit moulin…

Les preneurs seront tenus d’entretenir encore les digues dudit moulin en bon état, de payer encore annuellement à l’église audit Nielles un quartier de blé comme ont fait leurs prédécesseurs…

2 Commentaires

Classé dans moulins et meuniers

2 réponses à “Bail du moulin de Nielles les Bléquin en 1712

  1. Pingback: Bail du moulin de Nielles les Bléquin en...

  2. Pingback: Bail du moulin de Nielles les Bléquin en...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s