Cotte et ligne

Cotte et ligne, rencontré souvent dans des ventes, doit signifier à coup sur que la vente se fait en restant dans la famille (lignage).

Deux exemples lus ce jour : le premier n’indique pas de parenté précise.

Photo 1067 vente 52 du 30/04/1718

Jean Norbert, Michel ; Guillaume et Marie Pétronille MASSEMIN jeunes gens majeurs demt à Eperlecques et Jean François FEVRIER marchand audit Eperlecques. Vente à Jean VANVINCQ aussi marchand à Eperlecques et Marie Isabelle LAURETTE sa femme de savoir lesdits MASSEMIN trois quartiers quatre verges de terres à labour situé port de loesthoucq terroir d’Eperlecques et ledit FEVRIER onze quartiers dix huit verges de manoir à usage de pâture échu par partage à son lot situé à loesthouq audit Eperlecques… Suivre la cotte et ligne dudit VANVINCQ comme parent aux vendeurs… Moyennant 150 livres aux MASSEMIN et 625 livres audit FEVRIER.

Photo 2069 vente 53 du 04/03/1718

Martin RATEL marchand en cette ville et damoiselle Marie Anne ROUILLY sa femme. Vente au Sr Jean Baptiste DELACOURT marchand en cette ville et damoiselle Marie Rose ROUILLY sa femme, du tiers qui appartient à ladite Marie Anne ROUILLY dans toute une maison et héritage située dans cette ville rue du gouverneur, procédant de la succession de sa mère et les deux autres tiers appartenant aux acquéreurs par acquisition et succession dévolue à ladite Marie Rose après le décès de sa mère… Suivre la cotte et ligne de ladite Marie Rose comme sœur à la venderesse

Une troisième vente, cette fois sans parenté entre vendeur et acheteur:

Photo 1084 vente 60 du 19/07/1718

Le Sr Jean François DILLY chevalier de l’ordre militaire de St louis capitaine d’une compagnie au régiment de Tallard demt en cette ville et dame Marie Joseph Eugene LETAILLEUR son épouse. Vente à Me robert Augustin LEFRANCOIS avocat conseiller du Roi lieutenant particulier de la maitrise des eaux et forets au département de St Omer y demeurant et demoiselles Marie Thérèse Jeanne Bertine et Bernarde austrebertthe LEFRANCOIS ses sœurs des terres qui suivent : 7 quartiers de terres à labour  séant au veldre en la première vallée… une mesure 16 verges séant sur la velt… la moitié de treize quartiers de jardin séant à Helfaut… la moitié de 45 verges à Inguehem à l’encontre de Christophe LETAILLEUR… une demi mesure au souhaitté d’Hallines… Suivre leur cotte et ligne… moyennant 1010 livres.

1 commentaire

Classé dans dictionnaire

Une réponse à “Cotte et ligne

  1. Pingback: Etoc et ligne ? | Blog de Jobris, Joel Brismalin