Chef d’œuvre de tourneur

Gros de St Omer, convention  37 du 20/07/1722

Guillaume Dominique GEZ jeune homme à marier demt en cette ville.

Attendu l’absence de grand maitre du métier des tourneurs de cette ville, il a requis les doyen et maitres dudit métier de vouloir le recevoir à maitrise.

Chef d’œuvre à faire:

un siège à trois pieds nommé croissant garni de trois « auteurs » de balustre quarante huit par devant et de trente six par les cotés à fond de bois dix balustres au dos avec les bras soutenant le croissant les trois liste (huré ?) du fond, et un rouet à la façon d’Holande qui fille et dévide tournant au pied et à la main, la roue tournée d’une pièce la layette creussée au tour dans le bancq du rouet et la quenouille creussée autour et son marchepied et son dévidoir conformément aux autres chef d’œuvre, item un demi ? biguet au sel qu’il commencera et achèvera es présence de tous les maitres dans la maison de Jacques Phles MINET maitre dudit métier en dedans quatre mois.

C’est surement clair pour quelqu’un du métier, mais certains termes ou formulations sont obscurs pour moi, et on n’est pas aidé avec l’écriture du notaire:

Poster un commentaire

Classé dans 1722 Saint Omer, conventions et accords 1722, Saint-Omer actes notariés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.