Le moulin d’Alguiere à Blendecques

Gros de Saint Omer, photo 7124 vente et rente  5 du 11/07/1715

Me Claude Godefroy MARTEL vice curé de l’église paroissiale de St Sépulchre en cette ville, Philippe MARTEL Me brasseur en cette ville, Nicolas Bernard REANT laboureur demt à Campagne les Wardrecques veuf de Marie Françoise MARTEL et père et tuteur  des enfants qu’il en a eu et Pierre MACREL  laboureur demt à Salperwick veuf de Marie Antoinette MARTEL et aussi père et tuteur des enfants qu’il en a retenu, lesdits MARTEL frères et sœurs enfants et héritiers de Godefroy et Catherine FONTAINE, ledit Me Claude Godefroy MARTEL tant en son nom que se portant fort de l’enfant de ladite Marie Antoinette MARTEL de son premier mariage avec Antoine QUIN.

Vente à Marie Antoinette CHRESTIEN veuve de François MARTEL demt à Blendecques au nom et comme mère et tutrice légitime de Louis François, Claude Godefroy et Marie Catherine MARTEL ses enfants les quatre parts de cinq de tout un moulin situé et assis sur la rivière d’Aa au terroir de Blendecques nommé le moulin d’Alguiere à usage de fouler drap avec ses appendances et dépendances y compris un petit bâtiment à la tête de la pointe où est ledit moulin, lequel moulin à fouler drap est attenant à un moulin à usage de moudre de blé qui appartient aux enfants dudit François MARTEL et ledit moulin à fouler drap est du coté de mer.

Vente moyennant  12 messes aux fideles trépassés, trois livres de pot de vin fourni comptant et pour deniers principaux 1200 livres que lesdits vendeurs reconnaissent avoir reçu pour leurs dites quatre parts de cinq qui leur appartenaient, l’autre cinquième part appartenant auxdits enfants de François MARTEL.

Depuis  il a été dit que ladite somme  n’a point été payée comptant quoi qu’il soit dit ci devant au contraire ladite CHRESTIEN au nom de ses enfants demande que les vendeurs lui laissent la somme à cours de rente : création de rente héritière et perpétuelle de 70 livres 13 sols.

24/07/1715 : Nicolas Bernard REANT nommé au contrat reconnait avoir reçu de Marie antoinette CHRESTIEN aussi dénommée 300 livres pour se qui lui revient en sa qualité…

2 Commentaires

Classé dans moulins et meuniers