Bail d’un moulin à eau à Delettes en 1715

Avec rendage supplémentaire pour usure des meules.

Gros de St Omer, photo 7033 bail 130 du 03/08/1715

Pierre VETU meunier demt au village de Delettes et Marguerite LAGACHE sa femme prennent à bail de François Marie de HARCHIES escuyer seigneur du Pery de Contes en Delettes Coyecques et Nouveauville jeune homme émancipé en ses biens demt en cette ville tout un moulin à eau à usage de moudre blé et autres grains situé et assis sur la place du luicq audit Delettes avec un manoir amazé d’une maison chambre grange étables et autres édifices contenant 5 mesures ou environ avec encore demie mesure de pré de pré flotis et aussi huit verges de pareil pré et la gazonnière ainsi qu’il en a joui avec son père par bail précédent moyennant 450 livres.

Nicolas DENAUX maréchal demt à Herny St Julien jeune homme âgé de 19 ans et Marie Marguerite LEQUIEN fille majeure demt audit Delettes cautions.

Le rendage se payera par quartier  entre les mains de damoiselle Bertine BRASSART veuve du Sr Jean Baptiste CADET marchand brasseur en cette ville.

Le bailleur se réserve la grande chambre dudit manoir et le grenier au dessus de ladite chambre avec la moitié de la grange s’il en a besoin pour y retirer ses foins.

Les preneurs seront obligés d’entretenir ledit moulin de chevilles et fuseaux, obes et noyaux et autres choses ordinaires comme aussi la digue de la rivière, maçonnerie et ce qui en dépend.

Les preneurs payeront quinze livre pour chacun pouce de diminutions aux meules.

Si on vient à travailler à quelque réparation au moulin en sorte qu’il ne puisse tourner et travailler, les preneurs ne pourront rien demander, pourvu que le retardement ne dure pas plus de huit jours.

Les preneurs seront obligés sans diminution de rendage de faire flotter chacun an les prés dudit seigneur et entretenir les rigoles existantes et ce sera au bailleur qui sera tenu d’en faire des nouvelles.

1 commentaire

Classé dans moulins et meuniers

Une réponse à “Bail d’un moulin à eau à Delettes en 1715

  1. Pingback: St Omer, contrats de mariages de 1721, suite | Recherches généalogiques