Deux moulins à Blendecques à la famille MARTEL en 1729

Gros de St Omer, transaction du 05/12/1729

Damoiselle Marie Antoinette CHRESTIEN veuve de François MARTEL demt en cette ville d’une part.

Louis François MARTEL Me meunier à Blendecques et damoiselle Marie Catherine MARTEL veuve de Jean François VISCART demt en cette ville, iceux enfants de la première comparante d’autre part.

Il appartient aux seconds comparants un moulin à eau à usage de moudre blé situé et assis sur la rivière d’Aa au village de Blendecques à usage de moudre blé procédant de leur patrimoine, et avec leur mère ils ont acquis un autre moulin ci devant à usage de fouler drap par contrat que leur ont fait le 11/07/1715 le sieur Claude Godefroy MARTEL prêtre vice curé de l’église paroissiale de cette ville, Philippe MARTEL et autres leurs cohéritiers , ce dernier moulin tient au premier et est à présent à usage de moudre grains.

Les parties ont trouvé bon de distinguer qu’il n’y a une geôle pour ces deux moulins, la maison du meunier est aussi du patrimoine des seconds comparants.

Les difficultés sont que la première comparante a avancé des deniers qui provenaient de son chef pour payer et acquitter le prix du moulin acquis comme dessus pour le remboursement des rentes qui y étaient affectées et de même pour le remboursement de quelques rentes qui étaient hypothéquées sur le premier moulin, plus pour différentes réparations augmentations et améliorations faites auxdits deux moulins maison de meunier et dépendance, en sorte que si on voulait en venir à un partage, cela ne pourrait être que d’un très grand détail et d’une très difficile discussion, et par ainsi cela pourrait donner lieu à différents embarras et même à procès.

Les parties ont convenu qu’en restitution de tout ce que la première comparante a fourni comme dessus, ledit moulin du coté nord procédant de l’acquisition comme dessus lui appartiendra dès à présent et à toujours à la charge d’une rente de 300 livres en principal qui est encore due sur ledit moulin aux enfants Marie Antoinette MARTEL et pour les rentes foncières ou surcensières elles s’acquitteront par moitié par les parties.

A l’égard du petit bâtiment qui est sur la pointe du coté oest du fond où est construit la geôle desdits moulins, il appartiendra à la première comparante et les seconds auront droit de bâtir un bâtiment sur l’autre pointe et le tout d’une manière que le fond où sont ces deux moulins soit dans une juste égalité…

Si bien que le premier moulin du coté de midi restera en propriété aux seconds comparants de même que la maison du meunier et dépendance.

L’entretien du pont pour la charrette et celui de pied sera à la charge commune, le propriétaire du moulin vers midi restera chargé de la digue du même coté et pour l’autre digue de l’autre coté, ce sera le propriétaire du moulin nort qui en devra l’entretien.

Après avoir fouillé dans mon dossier sur les moulins et meuniers, j’ai trouvé : le moulin coté nord est le moulin d’Alguiere (alias Alger ?), la vente de 1715 est sur ce blog.

1 commentaire

Classé dans moulins et meuniers

Une réponse à “Deux moulins à Blendecques à la famille MARTEL en 1729

  1. Pingback: St Omer, transactions de 1729 | Recherches généalogiques