Apprentissage d’armurier en 1732

Gros de St Omer, accord d’apprentissage 2 du 07/01/1732 (4E5/833)

Anne Marie HANNICQUE veuve de Nicolas MARCONVILLE demt à Fauquembergues d’une part.

Louis MARTIN Me armurier demt en cette ville d’autre part.

La première comparante laisse Etienne Grégoire MARCONVILLE son fils chez ledit MARTIN, pour travailler au métier d’armurier pendant deux ans à commencer dès ce jour d’hui, moyennant ce ledit MARTIN s’oblige de lui fournir le logement et nourriture pendant ledit temps de deux ans, sans que pendant ce temps ledit MARCONVILLE puisse travailler ailleurs que chez ledit MARTIN, ni pouvoir prétendre aucun salaire à la charge dudit MARTIN…

(…Le notaire n’indique pas combien la mère va devoir payer à l’armurier…)

Poster un commentaire

Classé dans apprentissages

Les commentaires sont fermés.