Transaction d’héritiers FROIDEVA en 1713

Gros de St Omer, photo 1592 transaction 7 du 05/04/1713 (4E5/684)

Etienne… (Encre effacée, marque d’Etienne FROMENT) laboureur demt à Racquinghem d’une part.

Liévin FREMENTEL manouvrier Marie Jeanne FROIDEVA sa femme, Pierre FROIDEVA usant de ses droits, Jean baptiste LEDUC pareillement manouvrier et Marie Madeleine RICHEBE sa femme, iceux du surnom FROIDEVA et RICHEBE neveux et nièces et héritiers de Jeanne Françoise FROIDEVA vivante femme audit premier comparant d’autre part.

Transaction pour éviter à toutes difficultés et différents qui pourraient naitre entre elles au sujet du contrat de mariage du premier comparant et ladite Jeanne Françoise FROIDEVA, contenant que le dernier vivant d’eux jouira viagèrement de tous les biens que délaissera le premier mourant au jour de son décès, en payant par le survivant toutes dettes obsèques et funérailles.

Il n’a été fait aucune prisée ni estimation des effets délaissés après le trépas de ladite Jeanne Françoise FROIDEVA.

Pour éviter à tous frais qui pourraient résulter de ladite prisée, les parties ont convenu et appointé par ensemble par forme de transaction « absolutte » et irrévocable comme s’ensuit :

– Il appartiendra en toute propriété au premier comparant tos les meubles délaissés après le trépas de ladite FROIDEVA : les acquis qu’ils ont fait ensemble pendant leur conjonction, plus cinq quartiers et demi de terres à labour provenant du chef de sa dite feue femme séant au terroir dudit Racquinghem.

– Il promet de payer toutes les dettes obsèques et funérailles d’icelle Jeanne Françoise FROIDEVA, si bien que les seconds ne seront nullement inquiétés, sauf qu’à l’égard d’un obit affecté sur lesdits cinq quartiers ou environ de terres portant annuellement 27 patars Flandres qu’ils devront payer et acquitter chacun an, savoir neuf patars par ledit premier comparant, neuf autres par ledit LEDUC et sa femme et le surplus par lesdits Liévin FREMENTEL sa femme et Pierre FROIDEVA.

– Auxdits seconds comparants appartiendront les biens ci-après ; six quartiers et demi ou environ de manoir amazé de maison et autres édifices séant audit Racquinghem, item six quartiers de terres à labour pris en trois mesures à l’encontre dudit premier comparant.

Le présent accommodement est fait à charge du bail qu’a André POINTIU desdits manoir et terres à labour ci-dessus, en recevant toutefois annuellement pour rendage 15 livres par ledit premier comparant et 30 livres par lesdits seconds comparants.

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Transaction d’héritiers FROIDEVA en 1713

  1. Pingback: Transaction d’héritiers FROIDEVA e...