Apprentissage de chirurgien en 1682

Gros de St Omer, photo 8361, accord 7 du 16/06/1682 (4E5483)

Damoiselle Austreberthe OGIER veuve du Sr Julien GARBE vivant marchand apothicaire demt en la ville d’Aire, mère et tutrice des enfants qu’elle a retenu d’icelui d’une part.

Jacques BOUGART Mre chirurgien de son art demt en cette ville d’autre part.

Le second comparant promet de donner la table et nourriture à Jean julien GARBE fils d’icelle première comparante par l’espace de deux ans continuels commençant ce jour et pendant icelui lui apprendre l’art de chirurgie au mieux qu’il lui sera possible, pour à l’expiration desdits deux ans, faire en sorte qu’il soit capable de maitrise, à condition qu’il ne manque de lui rendre service en toute sorte comme sont obligés les apprentis dudit art.

La premier comparante promet de payer au second 150 livres par chacun an.

Si ledit Jean Julien vient de son propre mouvement à sortir de chez ledit second comparant, en ce cas l’année entière se paiera comme si elle avait été achevée entièrement.

Si par maladie il serait obligé de sortir, en ce cas ladite somme ne se paiera qu’à ratte et portion de temps.

Bien entendu  que pendant lesdits deux ans, ledit second comparant sera obligé de permettre audit Jean julien d’aller à l’école une heure le matin et autant l’après-midi.

1 commentaire

Classé dans apprentissages

Une réponse à “Apprentissage de chirurgien en 1682

  1. Pingback: Apprentissage de chirurgien en 1682 | blog de J...