Un contrat de travail en 1733

Gros de St Omer, convention 6 du 22/07/1733 (4E5/842)

Louis Charles MERLAN bourgeois me sellier en cette ville d’une part.

Bernard BASTONNE ouvrier « espronier » (éperonnier) demt depuis quelques années en cette ville d’autre part.

 Le second comparant s’engage de travailler ne sa qualité de « espronnier » pendant trois ans consécutifs à commencer de ce jourd’huy et de faire en sa dite qualité tous les ouvrages qui lui seront commandés par le premier comparant.

Moyennant quoi icelui premier comparant promet de payer et fournie audit second comparant dix livres par chacun mois, dont le paiement pour le premier mois écherra au 22/08 prochain…

De plus ledit premier comparant promet de nourrir et coucher ledit second comparant pendant ledit temps et lui fournir toutes les matières et outils qui seront nécessaires pour faire lesdits ouvrages.

Ledit second comparant ne pourra quitter le premier ni aller travailler chez des particuliers en cette ville à peine de tous dépens et dommages et intérêts.

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Un contrat de travail en 1733

  1. Pingback: Un contrat de travail en 1733 | blog de Jobris ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s