Transaction pour un enfant naturel en 1707

Gros de St Omer, transaction 38 du 04/08/1707 (4E5/640)

Phles Guillaume HURANT cabaretier demt en cette ville d’une part.

Marie Claire LERAS jeune fille demt en cette ville d’autre part.

Ladite LERAS est en procès à l’échevinage de cette ville à l’encontre dudit HURANT prétendant à sa charge les frais et nourriture de gezinne et dot de son enfant qu’elle a conçu des œuvres et commerces charnels qu’ils ont eu par ensemble avec ledit HURANT, ensuite des promesses que ledit HURANT a fait d’épouser ladite LERAS.

« tant et sy avant auroit été procédé en lad cause que ledt HURANT auroit été condamné de payer à lad LERAS une somme de quattre vingt livres pour sa défloration, frais de gezinnes, dommages et interests, par sentence rendue au magistrat de cette ville le vingt deux d juillet dernier, de laquelle sentence led HURANT estoit conseillé d’en appeler ».

Pour mettre fin au procès et vivre en paix, ils ont transigé comme s’ensuit : moyennant 39 livres que ledit HURANT promet payer et fournir à ladite Marie Claire LERAS n dedans le 01/09 prochain, icelle LERAS acquitte et décharge ledit HURANT de tous autres et ultérieurs prétentions qu’elle pouvait avoir à sa charge, lui faisant modération du surplus de la somme à laquelle il a été condamné par ladite sentence.

Au moyen de quoi ledit procès prendra fin en payant les frais d’icelui tant d’une part que d’autre par ledit HURANT, à tel effet que ladite LERAS n’en sera nullement inquiétée ni recherchée pour ce sujet.

Poster un commentaire

Classé dans enfants naturels

Les commentaires sont fermés.