L’Aa réservé aux bélandriers du Hautpont

J’ai déjà trouvé une fois un acte parlant de: Chargements sur l’Aa réservé aux bateliers de St Omer.

En voila un autre, où le bélandrier, de Dunkerque, prend lui ses précautions pour aller jusque St Omer, et prévoit les possibles problèmes.

Gros de St Omer, accord 10 du 03/05/1733 (4E5/842)

Antoine VANDERMEDE capitaine de bélandre demt à Dunkerque et damoiselle Marie Antoinette LECAS veuve de feu sieur DECROIX demt à St Omer et Jacques PIETER bélandrier demt à Dunkerque.

Le premier, étant avec sa bélandre à Gravelines hors du facinage au lieu nommé le gronnedicq chargé de meules de moulin pour ladite demoiselle DECROIX, a proposé aux bélandriers du Hautpont pour aller chercher avec leurs bélandres lesdites meules, ce qu’ils ont refusé.

Ledit PIETER s’est offert de voiturer lesdites meules avec sa bélandre et les aller prendre sur la bélandre dudit VANDERMEDE au nombre de six meules seulement et les voiturer au Hautpont, là les faire décharger.

Sous condition toutefois  qu’au cas que ledit PIETER viendrait à être inquiété des bélandriers dudit Hautpont pour ledit voiturage, ledit VANDERMEDE promet et s’oblige de la garantir de tous frais en tout événement, et au cas qu’il soit arrêté audit Hautpont plus de cinq jours, ledit VANDERMEDE lui paiera trois livres pour chaque journée de retardement pardessus les autres frais.

En cas de trouble pardessus ce, si ladite bélandre souffrait quelque fraction ou « domagement » par la voiture des dites meules, qui ne serait pas la faute dudit PIETER, ladite damoiselle DECROIX promet l’en dédommager.

Et pour ce qui est du prix de la voiture, les parties sont convenues ensemble sans en faire ici mention.

Poster un commentaire

Classé dans bateliers et marins

Les commentaires sont fermés.