Un enfant en nourrice en 1730

Gros de St Omer, obligation 22 du 23/12/1730

Eustache RICQMANI commis et ouvrier pour « le magasins » en cette ville reconnait que, passé trois ans huit mois, il a mis un enfant chez Marie Jeanne MANTEL veuve de Bauduin DEFLANDRE maçon en cette ville, « pour quelle lauroit nouri et entretenu ainsi quelle a fait depuis lors jusques a présent » sur le pied de sept livres dix sols par mois.

À présent que le comparant a retiré cet enfant de chez elle pour le placer ailleurs, il confesse devoir « bien et lealement » à ladite veuve de Bauduin DEFLANDRE 215 livres pour reste des nourritures et entretien.

Avec lui Jean COUSIN hostelain demt en cette ville comme caution, il promet de payer à ladite MANTEL dix livres au 23/01 prochain, pareils 10 livres en mois après et ainsi de mois en mois jusqu’au paiement entier de ladite somme restante, bien entend qu’au 3/01/1732, au lieu de dix livres, il se paiera 60 livres.

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Un enfant en nourrice en 1730

  1. Pingback: Un enfant en nourrice en 1730 | Rhit Genealogie...