Une vente publique à Nordausques en 1709

Gros de St Omer, vendue 12 du 07/03/1709 (4E5/651)

Vendue publique faite et tenue au village de Nordausques de la part et à la requête de Pierre LEFEBVRE laboureur demt audit lieu et Marie DELAHAYE sa femme de plusieurs meubles mouvant par ménage, grains de diverses espèces, foin, fourrages, bestiaux et arnachures de labour et autres effets, à charge de par les acheteurs et adjudicataires payer et fournir le prix de leurs achats es mains du sieur Jean Baptiste PAGART avocat en parlement demt audit St Omer ou du receveur qu’il pourra commettre pour ce qui en reviendra de net… pour être appliqués en diminution de 1710 livres 11 sols à lui du par lesdits LEFEBVRE et sa femme pour rendages de fermes par eux occupés…

– au chaudron d’airain pour 27 sols 6 deniers à Pierre BOUCHET laboureur à Zouafques par sa femme.

– un seau pour 21 sols 3 deniers audit sieur PAGART.

– une cavaille de poil noir pour 108 livres à la charge au crieur de 3 sols 9 deniers, à Jacques BRICHE laboureur demt au château de Wisques à la caution de Jacques BRICHE son père aussi laboureur demt audit Wavrans.

– une autre cavaille aussi de poil noir pleine pour le prix de 156 livres et au crieur 3 sols 9 deniers, à Jean DUVAL hostelain demt à le Recousse paroisse de Zouafques à la caution de Jacques BUEZ laboureur demt à Olfus de ladite paroisse.

– un autre cavaille de poil brun baye ave une étoile blanche au front pour 129 livres et au crieur que dessus, à Michel DE REUDDRE laboureur demt à Eperlecques à la caution de Jean DEWEVRE marchand brasseur audit lieu.

– un poulain de poil noir pour 78 livres et au crieur trois sols neuf deniers, à Jean DOREST laboureur à Mentque à la caution de Kean HERICOURT aussi laboureur à Tournehem.

– un autre poulain de poil noir ayant une étoile blanche au front pour 60 livres et au crieur trois sols neuf deniers, à Nicolas LINEE laboureur demt à Mentque à la caution de Jean MEZEMACRE aussi laboureur audit lieu.

– une vache de poil noir pour 37 livres 10 sols et au crieur deux sols six deniers, à Jacques GOUY brasseur à la Recousse par Jeanne MINET sa femme à la caution de Jean DUVAL praticien à Boulogne.

– une autre vache de poil rouge pour 33 livres 8 sols 9 deniers et au crieur deux sols six deniers, à Barbe Françoise REMOND veuve d’Antoine PAYELLEVILLE demt à Recques à la caution de Guillaume PAYELLEVILLE son fils laboureur audit lieu.

– un bœuf de poil rouge pour 27 livres et au crieur deux sols six deniers, audit Jacques BRICHE fils à la caution dudit Jacques BRICHE son père.

– une vache de poil noir blare (blaire = pale, faible) pour 30 livres et au crieur deux sols six deniers, à Valentin LEFEBVRE laboureur à Eperlecques à la caution de Jacques LEFEBVRE son frère laboureur à Recques.

– une autre vache de poil rouge pour 27 livres et au crieur deux sols six deniers, à Pierre COILLIN manouvrier demt à Eperlecques à la caution de Valentin LEFEBVRE laboureur audit lieu.

– une vache de poil noir pour 33 livres et au crieur que dessus, appartenant à Jacques LEFEBVRE son fils demt à Recques, payable audit sieur PAGART ou receveur, à compte de ce que ledit Jacques LEFEBVRE lui doit, adjugé à Michel LAGUEZE maréchal demt à Polincove à la caution de Jacques BRAME laboureur à Zutkerque.

– une génisse de poil rouge pour 12 livres dix sols et au crieur deux sols six deniers, audit Jacques BRICHE fils à la caution dite.

– une vache de poil rouge blare pour 24 livres 7 sols 6 deniers et au crieur que dessus, appartenant à Jean LECLERCQ laboureur audit Nordausques, payables audit sieur PAGART ou receveur, à compte de ce que ledit LECLERCQ lui doit, adjugé à Guillaume VROILLAND à marier demt à Nordausques à la caution de Gérard VROILLAND son père manouvrier audit lieu.

– une truie pour 16 livres 11 sols 3 deniers et au crieur deux sols six deniers, à Guillaume PAYELLEVILLE laboureur à Recques à la caution de ladite Barbe Françoise REMOND sa mère.

– une autre truie pour 11 livres 17 sols 6 deniers et au crieur comme dessus, à Jacques HOVELT laboureur à Recques à la caution dudit Jacques LEFEBVRE.

– une fresingue ( ? = fressin : jeune pourceau) pour 10 livres et au crieur deux sols six deniers, à Jean Baptiste Alexis DE JENNEVIERE Sr de Moyecque demt à Tournehem à la caution de Jean DOREST demt à Mentque.

– un porc pour six livres onze sols trois deniers et au crieur comme dessus, à Valentin LAMAND manouvrier demt à Holfus paroisse de Zouafques à la caution d’Adrien SOUILLART demt à la motte Robot paroisse dudit Nordausques.

– deux autres porcs pour 12 livres 10 sols et au crieur deus sols six deniers, à Nicolas TERNOIS laboureur demt à Recques à la caution de Charles TERNOIS son frère demt audit lieu.

– un autre porc pour cinq livres huit sols neuf deniers et au crieur un sol trois deniers, audit Charles TERNOIS laboureur demt audit Recques à la caution dudit Nicolas TERNOIS son frère.

– deux autres porcs pour douze livres dix sols et au crieur deux sols six deniers, audit sieur avocat PAGART.

Le 08 desdits mois et an a été continuée la vendue :

– un porc pour huit livres 15 sols et au crieur un sol trois deniers, à Louis GOVART laboureur demt à Recques à la caution de Jean GOVART laboureur audit Nordausques son fils.

– un autre porc pour neuf livres trois sols neuf deniers et au crieur que dessus, à Nicolas ROUILLIART hostelain demt à la Recousse à la caution d’Adrien SOUILLIART laboureur audit Nordausques.

– un autre porc pour sept livres six sols trois deniers et au crieur un sol trois deniers à Eloy PRUVOST laboureur demt à Recques à la caution de François FASSE (signe FAIS ?) sergent dudit lieu.

– un autre porc pour six livres cinq sols et au crieur un sol trois deniers, à Robert VASSEUR laboureur audit Recques à la caution de Josse VASSEUR son père audit lieu.

– un autre porc pour six livres et au crieur que dessus, à Elias VAROURE sergent crieur audit Nordausques à la caution d’Adrien SOUILLIART dudit lieu.

– un autre porc pour sept livres quinze sols et au crieur que dessus, audit Jacques GOUY par Jeanne MINET sa femme à la caution dudit Jacques BUEE demt audit Holfus.

– un autre porc pour cinq livres dix huit sols neuf deniers et au crieur que dessus, à Henri DEMARTHE maréchal audit Nordausques à la caution de Jacques HOVELT laboureur à Recques.

– un autre porc pour cinq livres treize sols neuf deniers et au crieur un sol trois deniers, à Jean GOVART fils de Louis laboureur audit Nordausques à la caution de Louis GOVART son père laboureur à Recques.

– un cent de jarbe d’avoine pour seize livres onze sols trois deniers audit sieur avocat PAGART.

– toute l’avoine « litante » dans la petite grange pour 14 livres un sil trois deniers du cent, s’étant trouvé 306 jarbes, portant la somme de 43 livres et au crieur pour cet article deus sols six deniers, audit sieur avocat PAGART.

– un cent de trestin (voir trétin = menue paille) de blé à cinq livres sept sols six deniers et au crieur deux sols six deniers, à André CARPENTIER laboureur à Tournehem à la caution d’Antoine TAVERNE brasseur audit lieu.

– un cent de jarbées de blé pour six livres six sols trois deniers et au crieur deux sols six deniers, audit sieur avocat PAGART.

– un autre cent de jarbées de blé pour huit livres six sols neuf deniers et au crieur comme dessus, audit sieur PAGART.

– un cent de pesan (= ? pesant, mesure de poids) pour cinq livres, audit sieur PAGART.

– un cent de warrats de fèves et de grains mêlés pour dix livres dix huit sols neuf deniers, audit sieur PAGART.

– un autre cent desdits warrats de fèves et de grains mêlés pour quinze livres quinze sols, audit sieur PAGART.

– un cent de gluyes de blé pour dix livres onze sols trois deniers, audit sieur PAGART.

– toutes les gluyes de seigle au prix d’onze livres cinq sols le cent, s’étant trouvé 35 gluyes qui portent ici trois livres dix huit sols, audit sieur avocat PAGART.

– un demi cent de gluyes de blé pour cinq livres cinq sols sept deniers obol, audit sieur PAGART.

– deux cent bottes de foin au prix de dix livres le cent faisant vingt livres, audit Nicolas ROUILLIART à la caution dudit Adrien SOUILLIART.

– un demi cent de bottes de foin pour cinq livres, à Adrien SOUILLIART laboureur demt à Nordausques à la caution dudit Nicolas ROUILLIART.

– un autre demi cent dudit foin pour cinq livres, à Jacques CHOCQUELLE laboureur à Tournehem à la caution de Pierre SAISON meunier audit lieu.

– un cent et plus s’il y en a audit prix de dix livres le cent, ayant été livré un cent, à Jacques SCRIVE marchand de moutons audit Nordausques à la caution de Jacques LEFEBVRE laboureur à Recques.

– une razière de blé metaille (=méteil) pour le prix de seize livres douze sols six deniers et au crieur deux sols six deniers, à Jacques DESGRUSILLIER manouvrier à Bayenghem les Eperlecques à la caution de François FOLLET tisserand de toile audit Eperlecques.

– une demi razière dudit blé pour huit livres six sols trois deniers et au crieur deux sols six deniers, à François FOLLET tisserand de toile audit Eperlecques à la caution dudit Jacques DESGRUSILLIER.

– un quartier dudit blé pour quatre livres trois sols un denier obol et au crieur un sol trois deniers, à François FASSE sergent de Recques à la caution d’Eloi PRUVOST manouvrier audit lieu.

– une demi rasière et un quartier dudit blé pour douze livres neuf sols quatre deniers obole et au crieur deux sols six deniers, à Charles MECQUIGNON manouvrier à Eperlecques à la caution de Jean TANNEUX laboureur audit lieu.

– une demi rasière dudit blé pour huit livres six sols trois deniers et au crieur deux sols six deniers, à Antoine SCOTTEZ maçon de stil audit Tournehem à la caution d’Antoine SCOTTEZ son fils demt audit lieu.

– une rasière de blé « alentil » pour 11 livres 18 sols 9 deniers et au crieur deux sols six deniers, audit Antoine SCOTTEZ père à la caution dudit Antoine SCOTTEZ son fils.

– un quartier dudit blé « alentil » pour 59 sols 8 deniers obole et au crieur un sol trois deniers, audit François FAISSE sergent de Recques à la caution dudit Charles MECQUIGNON.

– une demi rasière dudit blé audit prix d’onze livres dix huit sols neuf deniers la rasière et au crieur deux sols six deniers, portant ici 5 livres19 sols4 deniers obole, audit Charles MECQUIGNON à la caution dudit Jean TANNEUX.

– deux rasières dudit blé « alentil » pour 21 livres 5 sols et au crieur deux sols six deniers auxdits Jean DUVAL cabaretier à la Recousse et Pierre SAISON meunier à Tournehem à la caution solidaire l’un de l’autre.

– un quartier de blé méteil et un quartier à lentille pour six livres dix sept sols six deniers et au crieur un sol trois deniers, audit Adrien SOUILLIART à la caution dudit Nicolas ROUILLIART.

– une rasière dudit blé à lentille pour dix livres douze sols six deniers, audit sieur avocat PAGART.

– deux rasières et plus s’il y en a dudit blé méteil au prix de 14 livres 7 sols 6 deniers la rasière, s’étant trouvé trois rasières qui portent à 43 livres 2 sols 6 deniers, audit sieur avocat PAGART.

La susdite vendue est employée à recevoir au Sr Adrien Albert PAGART receveur demt à St Omer, présent et acceptant pour ses droits de recettes peines et vacations un sol neuf deniers de chacune livre.

Poster un commentaire

Classé dans Actes intéressants

Les commentaires sont fermés.