St Omer, CM HANQUIER X REMOND en 1725

Gros de St Omer, contrat de mariage du 18/01/1725 (4E5/772)

Jean François HANQUIER fils à marier de feus Charles et Anne DUCAMPS vivants demt à Moringhem, assisté de Charles HANQUIER son frère demt audit Moringhem d’une part.

Marguerite Joseph REMOND fille à marier d’encore vivant Joseph et de Thérèse DE BIECQUE laboureur demt à Quelmes assisté de ses dits père et mère et de Marguerite Joseph REMOND sa tante du chef paternel et marraine femme au sieur André LEROY bailly de Ruminghem d’autre part.

Quant au futur mariant, il apporte à ce mariage en grains d’hiver remissus pour dépouiller au mois d’aout prochain sur vingt mesures ou environ de terres évalué les labours fers et semences seulement à 272 livres. Ses biens en fond des chefs de ses père et mère suivront coté et ligne, les actes feront foi pour le mobiliaire, les vendues inventaires fait ou à faire avec ses cohéritiers régleront les droits, et ses grains engrangés fourrages seront à acquitter les charges et dettes qu’il peut devoir jusqu’à ce jour en ce qui est sa part dans les uns et dans les autres seulement.

Quant à la future mariante, ses dits père et mère s’obligent de lui laisser suivre la dépouille remissus sur huit mesures de terres en une pièce au terroir dudit Moringhem, pour en faire la récolte au mois d’aout prochain sans payer les tailles centièmes rentes foncières, évalué les labours fers et semences seulement et ensemble à la somme de 200 livres ; de plus une vache de poil gris et une génisse de poil rouge évalué les deux à 66 livres. De plus ses dits père et mère accordent à leur dite fille la jouissance pendant quatre années consécutives à commencer du jour de mi mars de cet an 1725 de 40 mesures de terres situées au terroir dudit Moringhem et pays à l’environ en plusieurs pièces sauf que dudit nombre il y en aura neuf mesures trois quartiers qui seront labourés assemencé et dépouillé à « moitairie » entre lesdits futurs mariants et ledit Joseph REMOND et sa femme. Et pour les 40 mesure, les tailles centièmes rentes foncières et autres impositions se paieront pour la première dépouille par moitié entre lesdits REMOND sa femme et lesdits futur mariants, mais pour les trois années suivantes, iceux futurs mariants s’obligent de payer le rendage desdits 40 mesures qu’ils jouiront seuls sur le pied de 100 livres par chacun an dont le premier paiement écherra au noël 1726 et ainsi continuant jusqu’au parfait des quatre années, et les futurs mariants paieront la totalité des tailles centièmes rentes foncières pendant lesdites trois années.

1 commentaire

Classé dans contrats de mariage

Une réponse à “St Omer, CM HANQUIER X REMOND en 1725

  1. Pingback: St Omer, CM HANQUIER X REMOND en 1725 | Rhit Ge...