Bail d’un moulin au Hautpont en 1712

J’ai cru un moment que ce moulin était le moulin du pont à Cannes, d’après le nom du meunier, moulin vu ici : Le moulin du pont à canne en 1713.

Mais non (ce n’est qu’un hasard ?), puisque le moulin du pont à Cannes appartient en 1713 à la veuve FONDEUR et non à Mathis CARON… et rien n’indique où il est.

Mathis CARON a été lui propriétaire de deux moulins au Hautpont, voir ici : bail de deux moulins au Hautpont en 1725.

… Et la veuve FONDEUR est aussi propriétaire du Grand Moulin à Blendecques. Voir : Moulins à Blendecques.

Gros de St Omer, bail 209 du 27/07/1712 (4E5/668)

Matheis CANNES Me meunier demt au Hautpont prend à bail de Mathis CARON aussi Me meunier et marchand audit Hautpont et Anne Thérèse JACQUART sa femme la moitié du moulin que lesdits CARON et sa femme ont et occupent audit Hautpont.

Lesdits CANNES et CARON jouiront dudit moulin chacun par moitié et cela pendant trois années continuelles, à commencer à la toussaint de cette année 1712.

Attendu que ledit CARON a les chevaux charrettes et toutes autres choses nécessaires pour jouir dudit moulin, il a été dit que ledit CANNES en prendra la moitié par prisée.

Et aussi sera fait prisée des verges, entrebuts, lattes et cotterets, chevilles et fuseaux, pointes et noyaux, cordes et cordelettes à l’entrée de ce bail, pour en être par ledit CANNES tenu de la moitié contre lesdits CARON et sa femme… avec nouvelle prisée à la fin du bail…

… Toutes ces choses seront nourries et entretenues à frais communs…

Ledit CANNES devra retirer les chevaux dans sa maison et en prendre tout le soin possible…

Ledit CANNES devra agir bien et dument avec le valet suffisant que ledit CARON établira.

Ledit CANNES devra en particulier avoir soin de mettre ledit moulin au vent, à tel effet qu’à défaut de cela, s’il arrive du dommage par les grands vents et autres tempetes, il en sera tenu de la moitié.

A été convenu pour rendage de la moitié dudit moulin ledit CANNES paiera 125 livres par chacun an.

Ledit CANNES ne pourra vendre audit moulin aucuns grains ni farines sous peine de résolution du présent bail, et même il n’en pourra vendre dans sa maison sous la même peine, mais devra le transporter au marché

… Ledit CANNES paiera pour couvre chef à ladite femme un louis d’or de vingt livres et six messes aux fideles trépassés.

Ledit CARON ne pourra céder sa dite moitié de jouissance à autre maitre meunier.

 —

Inséré dans cet acte le bail suivant de 1715 :

 —

Gros de St Omer, bail du 17/08/1715 (4E5/668)

Matheis CANNES Me meunier demt au Hautpont prend à louage de Mathis CARON aussi Me meunier et marchand audit Hautpont et Anne Thérèse JACQUART sa femme la moitié du moulin que lesdits CARON et sa femme ont et occupent1 audit Hautpont.

Lesdits CANNES et CARON jouiront dudit moulin chacun par moitié et cela pendant trois années continuelles, à commencer à la toussaint de cette année 1715, qui est l’expiration du bail précèdent.

Ledit CANNES pour son rendage promet de payer audit CARON par chacun an la somme de 125 livres…

…Mêmes conditions…

bail de deux moulins au Hautpont en 1725

Photo 6451 bail 123 du 13/03 et 06/04/1725

Jean Baptiste CARON marchand demt au Hautpont et Marie Christine BLONDEL sa femme prennent à bail de Guillaume VANDENBOSCH Me faiseur de bateaux demt audit lieu et Antoinette CARON sa femme, Chrestien VERFLEUSQUE marchand brasseur audit faubourg et Marie Thérèse CARON sa femme les deux tiers qui appartiennent et sont échus auxdites Antoinette et Marie Thérèse CARON des successions de défunts Mathis CARON et Anne Thérèse JACQUART leurs père et mère dans les biens ci après : une maison et héritage située au haut pont, le moulin à vent à usage de moudre blé contigu ladite maison, le moulin à vent à usage de battre huile situé et assis sur les fortifications des communes et les deux pièces de terres qui sont situées entre lesdits moulins, l’autre tiers appartenant audit preneur comme fils et héritier desdits défunts.

Bail pour quatre ans moyennant 450 livres par chacun an.

Le preneur devra entretenir les vitres de ladite maison et lesdits moulins de « lattes cotterez cheviles fuseaux verges entrebuts pointes et noyaux tournant et travaillant ».

Le preneur acquittera les guets centièmes ordinaires et droits de vent.

2 Commentaires

Classé dans moulins et meuniers

2 réponses à “Bail d’un moulin au Hautpont en 1712

  1. Pingback: Bail d'un moulin au Hautpont en 1712 | blog de ...

  2. Pingback: Bail d’un moulin au Hautpont en 1712 | Rh...