Convention d’heritiers ALIAME en 1736


D’autres actes mis sur ce blog concernant les BEDAGUE (sans certainement compter ceux dans les relevés) :

– Ils cherchaient déjà à prouver la parenté en 1728 : cousins BEDAGUE et ROBILLIART.

-et vente d’une fratrie BEDAGUE en 1713.

 —

Gros de St Omer, convention 77 du 13/11/1736 (4E5/869)

Damoiselle Marie Anne ROBILLART femme au Sr Antoine DUFOUR bourgeois de cette ville d’une part.

Antoine BEDAGUE laboureur à Nortleulinghem, André Louis BEDAGUE laboureur demt à Mentque, Louis BEDAGUE demt à Enguinegatte, Jean BALLE demt à Inglinghem paroisse de Nortbécourt Anne BEDAGUE sa femme, Antoine FASQUEL demt à Nortleulinghem et Catherine BEDAGUE sa femme, iceux du nom BEDAGUE frères et sœurs de seconde part.

Jean François ALIAME bailly de Manecove demt audit Manecove de tierce part.

Lambert ALIAME, décédé à Nortleulinghem était père grand de la première comparante aussi bien que desdits BEDAGUE seconds comparants et de Jean Baptiste ALIAME père du troisième comparant, lequel Lambert ALIAME leur aïeul était fils d’Adrienne MAES, et en ces qualités les premiers et seconds prétendent à la succession du Sr Philippe Joseph MAES en son vivant rentier en cette ville, décédé le 13/07/1722.

A cause que ledit Jean Baptiste ALIAME père du troisième comparant était auparavant décédé, icelui, étant d’un degré plus éloigné, ne peut comme les premiers et seconds comparants prétendre à la même succession.

Mais par la difficulté qu’il y a de parvenir à la preuve de la parenté, iceux ont trouvé bon de rappeler avec eux ledit Jean François ALIAME troisième comparant, pour ensemble travailler de concert à faire la preuve et se rendre en état de pouvoir recueillir les biens de la susdite succession.

Ainsi les premiers et seconds comparants ont trouvé bon, de s’adjoindre le troisième comparant à eux, quoique d’un degré plus éloigné… pour parvenir au recueillement de ladite succession…

Le troisième comparant se joint à eux et promet de contribuer tant par la recherche de titres comme autrement.., et se sont associés pour parvenir à la preuve de parenté…

Les parties conviennent donc comme s’ensuit.

Au cas de recouvrement et établissement de parenté qui pourrait donner droit aux premiers et seconds comparants dans lesdits biens d’icelle succession, ces derniers accordent que le tout sera partagé par tiers… les premiers et seconds comparants faisant don d’un tiers au troisième comparant.

Au cas de non réussite, tout ce que le troisième comparant fera et déboursera sera pour son compte, et sera la même chose pour ce que les autres comparants feront et débourseront…

…Le droit d’ainesse appartiendra à ladite ROBILLARD étant fille de Marie ALIAME ainé de la famille….

2 Commentaires

Classé dans Actes intéressants

2 réponses à “Convention d’heritiers ALIAME en 1736

  1. Pingback: Convention d'heritiers ALIAME en 1736 | blog de...

  2. Pingback: Convention d’heritiers ALIAME en 1736 | R...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s