Recherche de charbon à Houlle et Recques en 1735


Gros de St Omer, marché 7 du 05/03/1735 (4E5/862)

Jean François VANVINCQ laboureur demt au village d’Eperlecques d’une part.

Pierre BROUTTIER joueur de baguette et mineur demt au village d’Houlle d’autre part.

Le premier comparant accorde audit BROUTTIER et associés aussi longtemps qu’ils le trouveront à propos, la liberté et le pouvoir de percer et miner dans une pièce de terre présentement à labour séante au terroir et sur le mont dudit Houlle contenant trois mesures et demi entourées de vives haies, tenant de bout vers midi à la rue qui conduit de Vincre à Hassinghem et vers mer au Zutwecq, et ce dans tels endroits d’icelle pièce que ces derniers aviseront convenables pour une fouille à terre du charbon de terre.

Ladite fouille sera composée de deux trous seulement dont l’un servira à tirer ledit charbon et l’autre pour tirer les eaux de source.

À commencer à travailler et fouiller aux fins que dessus par ledit BROUTTIER et associés quand bon leur semblera.

Marché et traité fait et accepté par le second comparant parmi et moyennant ce qu’il promet envers ledit VANVINCQ premier comparant et au cas qu’il trouve du charbon ou d’autres métaux dans ladite pièce de terre, de lui payer de chaque fouille par chacun an la somme de 300 livres, ensemble dix barils dudit charbon, dont la première année de paiement sera et écherra un an après que lesdits charbons ou autres métaux seront découverts et visibles, et ainsi continuer d’an en an tant et aussi longtemps que ledit second comparant et ses associés continueront de tirer ledit charbon ou métaux dans ladite pièce de terre.

Arrivant que ledit second comparant par l’événement de ne réussir à pouvoir trouver ledit charbon ou autres métaux, en ce cas, il sera obligé de reboucher en bonne et due forme les trous qui auront été percés pour raison de ladite fouille, et le présent traité sera anéanti comme non fait, en payant néanmoins audit premier comparant pour tout dédommagement et intérêt une fois la somme de 24 livres.

Il ne pourra toucher aux arbres et haies qui sont sur ladite pièce de terre.

Le surplus qui ne sera pas nécessaire tant pour les passages des chariots qu’autrement sera au profit dudit VANVINCQ qui pourra le labourer et assemencer et en faire la dépouille ainsi qu’il pourra convenir.

Gros de St Omer convention 11 du 18/08/1735 (4E5/862)

Le Sr François Joseph DEFFOSSE conseiller du roi au baillage de St Omer y demt et damoiselle Marie Thérèse DESOMER son épouse d’une part.

Pierre BROUTTIER mineur de profession demt au village d’Houlle d’autre part.

Lesdits sieur et damoiselle DEFFOSSE accordent audit BROUTTIER et ses associés la liberté permission et le pouvoir de percer miner et faire autant de fouilles que lesdits BROUTTIER et associés trouveront nécessaires pour parvenir à tirer du charbon de terre appelé « ouille », ou d’autres métaux, et ce dans tels endroits et aussi longtemps que ces derniers nommés le jugeront à propos sur les manoirs jardins et terres à labour dépendant de la ferme appartenant auxdits sieur et damoiselle DEFFOSSE situées au village de Recques…

S’il se trouve du charbon ou d’autres métaux provenant des mines et fouilles faites et percées dans lesdites terres, ledit sieur et damoiselle premiers comparants auront un quart sans les profits à provenir de la vente desdits charbon ou autres métaux, et cela à l’encontre desdits BROUTTIER et associés qui auront les trois autres quarts, aussi longtemps qu’il en sera trouvé et tiré, en payant et fournissant par lesdits premiers comparants à concurrence de leur dit quart, les journées des ouvriers qui y travailleront, les dépenses et avances nécessaires pour les machines et outils qui y seront employés depuis le commencement du travail jusqu’à la fin d’icelui, et ainsi continuer tant et si longtemps qu’il sera trouvé du charbon ou d’autres métaux.

S’il arrivait qu’il n’en fut point trouvé, en ce cas ledit sieur et damoiselle DEFOSSE ne seront tenus à aucuns desdits frais ni dépenses faites par lesdits BROUTTIER et associés, au contraire ces derniers devront remplir et reboucher en bonne forme tous les trous qui auront été faits et percés ^pour parvenir à la découverte desdits charbon ou métaux…

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Recherche de charbon à Houlle et Recques en 1735

  1. Pingback: Recherche de charbon à Houlle et Recques...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s