Accusation d’homicide en 1677

AD Dainville, 4E14/305 (Morel, notaire à Ardres), transaction du 22/12/1677

 

François FOULLON fils de feu Josse demt à Lhostebarne d’une part.
Jacques DUPONT chasseur de marée demt à Wissant d’autre part.
Transaction pour mettre fin au procès criminel que ledit FOULLON était sur quelques mauvais conseils, en résolution d’entreprendre au sujet de l’accusation qu’il fait audit DUPONT d’avoir tué et homicidé Josse FOULLON son père, « et à ces fins se mestoit en estat d’en informer après l’espace de trois années ou environ »…
Ledit DUPONT soutient d’être ignorant de cette accusation, pour preuve il a apporté tous ses soins à s’en faire réparer, ayant montré à nous notaires sa requête en réparation pardevant le lieutenant général de cette ville du 25/05/1675… avec assignation à Jeanne BERTAUX veuve dudit feu FOULLON, faite par AUBERT huissier le 27 dudit mois…
Ladite BERTAULT en personne a déclaré n’avoir tenu semblable discours et qu’elle n’a jamais accusé ledit DUPONT d’avoir commis ce crime.
Voulant terminer les difficultés, pour éviter à procès et à leur ruine, ils ont été conseillés de transiger… en la forme et manière qui s’ensuit.
Ledit FOULLON reconnait ledit DUPONT pour homme de bien d’honneur et d’entière réputation, qu’il est « marry » que sa dite mère et sœur l’ait ainsi accusé mal à propos à quoi il n’a jamais voulu condescendre. Il s’oblige de faire son possible pour faire ratifier sa dite mère et ses frères et sœurs pour ratifier ces présentes…
Il a été convenu que ledit DUPONT ne pourra prétendre aucun dommage et intérêt pour la retentions de sa cavalle prise le 3 de ce mois à lui rendue, mais se réserve de les poursuivre avec intérêts qu’il pourrait souffrir ci après…

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Accusation d’homicide en 1677

  1. Pingback: Accusation d’homicide en 1677 | blog de J...