Ils veulent payer leurs impôts ?


Gros de St Omer, procuration 6 du 26/03/1720 à Béthune et 27/04/1720 à Essart (4E5/741)
Jacques François DAMIENS escuier seigneur de la Ferté, Jean Charles DUBUS escuier seigneur de la motte doré, tant en son nom qu’aux noms de damoiselles ses filles, Pierre JOLLY sieur de la Vaulte, les sieurs Charles RENAULT, Pierre COSSART, Philippe CARPENTIER censier, Philippe VITTU, Pierre DELEHELLE tous deux laboureurs, Jean François CARPENTIER jeune homme à marier, Crespin POIRIERS, Adrien DE RENTY, Henri Philippe PENIN aussi laboureurs, Marie TAFFIN veuve de Jacques PULLY et Marie Madeleine COURTOIS veuve de Guillaume DELEBARRE demt savoir lesdits sieurs DAMIENS, DUBUS, Pierre JOLLY et Charles RENAULT en cette ville de Béthune et lesdits COSSART, CARPENTIERS, VITTU, TAFFIN, PENIN, COURTOIS, DERENTY, DELEHELLE et POIRIEZ à Essart, tous vassaux et tenanciers de la terre et pairie d’Essart et Beaumaret.
Ils constituent et établissent pour leurs procureurs Philippe ESPILLET escuier Sr du Marquais Duhautoy etc, demt audit Essart et Mre Phles Augustin DESCRECIN Sr de Lannoy échevin à son tour de la ville de Béthune procureur et notaire royal y demt, auxquels ils donnent pouvoir pour… faire rechercher les titres… voyager à Arras, Paris et ailleurs… afin que les vassaux et tenanciers dudit Essart et Beaumaret paient leurs censives et rentes foncières en nature tant blé avoine chapons que pouilles conformément au dénombrement servi au duc de Bourgogne seigneur de Béthune par Jacques de L’ESCHINE procureur de noble homme Jean Six defay chevalier fay de ladite pairie terre et seigneurie d’Essart et Beaumaret en date du 17/09/1386.
Il a été convenu entre les comparants qu’aucun d’eux ne pourra révoquer la présente procuration…
… Difficulté qui roule depuis un siècle et demi ou environ entre les seigneurs dudit Essart et Beaumaret et leurs vassaux tenanciers…
Comme il faudra faire des débours de temps en temps, chacun d’eux paiera et fera les avances à proportion de manoirs terres et héritages qu’ils ont tenu et mouvant dudit Essart et Beaumaret, et que les manoirs terres et héritages qui doivent du blé paieront le double de ceux qui ne doivent que de l’avoine, tellement que ceux qui doivent du blé paieront par exemple 40 sols pour chacune mesure chargée de blé et ceux qui doivent de l’avoine paieront seulement 20 sols pour chacune mesure chargée d’avoine.
S’ils avaient le malheur de perdre le procès, chacun contribuera à cette proportion à l’avenant des terres qu’il aura et possédera…
Si aucuns vassaux et tenanciers dudit Essart et Beaumaret « feroient difficulté » de signer la présent procuration et convention, les sieurs ESPILLET et DESCRECIN sont autorisés de les faire sommer et assigner…

04/10/1720 à Béthune : Jacques VERANNEMAN seigneur de la Poele Lannoy et autres lieux demt en la ville de Bruges, à présent en celle de Béthune se joint au procès et donne pareil et semblable pouvoir aux sieurs L’ESPILLET et DESCRECIN…

Poster un commentaire

Classé dans Actes intéressants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s