Une vente pour payer ses soins en 1707

4E15/1, Blanquart notaire à Ardres (AD Dainville), vente du 06/09/1707.

Sébastien VASSEUR jeune homme usant et jouissant de ses droits et actions demt en cette ville.

Vente pour survenir à ses affaires, payer et acquitter ses dettes, nottament :

– envers Claude FASQUELLE maitre cordonnier en cette ville auquel il doit pour ses nourritures et aliments depuis qu’il est en pension chez lui.

– envers les sieurs BALLIZEAUX et le LE LOUTTRE maitres chirurgiens en cette ville auxquels il doit pour l’avoir pansé et médicamenté d’une maladie scorbutique dont il n’est même pas encore guéri.

– envers les sieurs MACHE et Jacques PARENT auxquels il doit pour habits linges et autres marchandises qui lui ont été vendues et livrées pour son usage.

– et envers  Me Jacques BLANQUART procureur en ce baillage et comté et Charles PELICHON huissier pour frais salaires et deniers par eux déboursés au sujet du procès qui est pendant et indécis en ce dit baillage contre François HELLET maitre cordonnier en cette ville pour raison de la rédition de compte de la gestion et administration de ses biens qu’a fait le HELLET en qualité de son tuteur.

– et autres dettes aussi légitimes que celles-ci-dessus.

– et pour se faire solliciter et médicamenter jusqu’à parfaite guérison, ce qu’il ne peut faire sans la vente ci après.

Ledit VASSEUR, assisté de Me Pierre MACHE Sr de Lepinoy, conseiller du roi commissaire aux revues en cette ville son curateur aux causes, vend cède quitte transporte et délaisse, pour et au profit de Claude Charles et Louis BREMART jeunes hommes aussi usant et jouissant de leurs droits, marchands brasseurs à Lostebarne, quatre mesures moins un quarteron de terres en une seule pièce , savoir deux mesures et demi à usage de labour et cinq quarterons à usage de pré situés audit lieu de Lostebarne, tenant le total d’un bout vers soleil levant aux héritiers du Sr LEFEBVRE, d’autre bout du couchant à Nicolas FONTENAY, d’une liste du midi au chemin de Leuleine et d’autre vers mer audit FONTENAY et autres, ladite terre à labour tenue mouvante du roi à cause de son domaine d’Ardres par sept boisseaux et un lot de blé et lesdits cinq quarterons de pré du seigneur de Nielles à cause de la pairie de Lostebarne par [blanc], suivant la déclaration faite par le Sr FLAMEN sous fermier dudit domaine d’Ardres.

Vente cession et transport faite pour et moyennant au denier à dieu aux pauvres cinq sols, au vin du marché bu et dépens sept livres, pour les épingles de l’acquéreur huit livres trois sols et pour deniers principaux 375 livres, savoir 200 livres pour le prix de la terre à labour et 175 livres pour le prix des cinq quarterons de pré.

Somme mise et déposée entre les mains dudit sieur MACHE du consentement dudit vendeur, pour de ladite somme être ce qui est du aux personnes ci-dessus déclarées et autres légitimes créanciers dudit vendeur payées et acquittées, et le surplus rester entre les mains dudit Sr MACHE  pour être employés pour les besoins dudit acquéreur.

Poster un commentaire

Classé dans Actes intéressants

Les commentaires sont fermés.