Transaction d’héritiers POMMART en 1737

Gros de St Omer, transaction 44 du 04/03/1737 (4E5/878)
Jacques Bertin POMMART bourgeois ci devant Me tanneur, Marie Anne POMMART ancienne fille qui avec à présent défunte Marie Thérèse POMART vivante femme de Jacques HEBERT à son trépas sayteur, étaient enfants de Robert POMMART icelui frère de feu François, en cette qualité cousins germains héritiers de révérend père Jean François POMMART fils dudit François, religieux profès de compagnie de Jésus présentement du couvent de cette ville, et Me Jean Baptiste DUCROCQ notaire royal de la résidence de cette ville , frère et unique héritier de damoiselle Marie Jeanne DUCROCQ à son trépas femme dudit Jacques Bertin POMMART étant aux droits dudit Jacques HEBERT et de ladite Marie Thérèse POMMART par contrat passé devant ledit Me DUCROCQ et ALLART notaires en cette ville le 14/08/1719 d’une part.
Jeanne Dominique DUCROCQ veuve du Sr Pierre François CADET marchande brasseuse tous demt en cette ville fille et héritière de Marie Françoise MOREL à son trépas veuve de Pierre François DUCROCQ, et ladite Marie Françoise MOREL ayant été auparavant alliée audit François POMMART père dudit révérend père Jean François POMMART d’autre part.
Transaction pour éviter toutes difficultés au sujet des successions mobiliaires et immobiliaires qu’a laissé ledit révérend père POMMART par la consommation de ses derniers vœux en la compagnie de Jésus, en qui celles de François POMMART son père ont été transmis et par le trépas en bas âge de Robert Joseph POMMART son frère, ensemble des fruits levés et intérêts qui en pourraient être dus ou prétendus à quelques titres…
Moyennant 500 livres que la seconde comparante promet payer aux premiers, savoir à l’instant 166 livres 13 sols 4 deniers à ladite Marie Anne POMMART et 33 livres 6 sols 8 deniers audit Me Jean Baptiste DUCROCQ, et les 300 livres restant audit Me DUCROCQ ou ayant cause tant pour lui que pour ledit Jacques Bertin POMMART dans huit mois… iceux premiers comparants quittent cèdent délaissent et abandonnent au pur et singulier profit de ladite Jeanne Dominique DUCROCQ seconde comparante tous les droits parts actions prétentions successifs mobiliaires et immobiliaires qu’il ont et peuvent avoir lieu de prétendre par la consommation, des derniers vœux dudit révérend père Jean François POMART religieux profès de la compagnie de Jésus…
Moyennant quoi toutes difficultés demeurent finies et terminées.

Poster un commentaire

Classé dans Actes intéressants

Les commentaires sont fermés.