Une manufacture de sucre à Aire en 1737

Gros de St Omer, cession et convention du 01/081737 (4E5/879)
Nicolas NEUITS (signe NUYTS) manufacturier de sucre demt présentement en la vile d’Aire et Alexandre CARPENTIER son beau frère demt ensemble d’une part.
Wilborde NEUITS (signe NUYTS) demt audit Aire d’autre part.
Les premiers ont obtenu permission du sieur CHAUVELIN intendant d’Artois la permission d’ériger en la même ville une manufacture de sucre, pourquoi ils y sont demeurant depuis quelques jours.
Attendues impuissances pour cette manufacture qui doit couter beaucoup, ledit Wilborde NEUITS second comparant s’est transporté en la ville d’Anvers où il a fait « tous les amplettes » et acquisitions de chaudière, formes, moules pots, et sucres bruts, et généralement toutes choses nécessaires à ladite manufacture, de ses propres deniers, à effets d’enlever ladite manufacture.
Suivant quoi les deux premiers comparants, n’étant point en état de profiter par eux même de la permission, cèdent et transportent pour et au profit du second comparant ladite permission, et droit d’ériger cette manufacture, ensemble au jouissance de la maison qu’ils occupent par bail audit Aire, et généralement tous les droits qu’ils ont acquis du même magistrat d’Aire et dudit sieur intendant, ce acceptant par ledit Wilborde NEUITS en personne pour en faire son profit et faire valoir cette sucrerie…
En outre, les deux premiers comparants vendent audit second tous leurs meubles effets à eux appartenant moyennant 1000 livres que le second comparant promet leur payer à leur première volonté.
Lesdits deux premiers se sont obligés de travailler en la même manufacture de sucre pour le profit dudit second aussi longtemps qu’ils conviendront ensemble, moyennant ce que le second comparant a promis nourrir et alimenter lesdits Nicolas NUITS et Alexandre CARPENTIER et pardessus leur payer à chacun 200 livres par chacune année.
Au moyen de quoi ledit Wildeborde NEUITS second nommé profitera seul de la manufacture, aussi bien que de la maison et de tous les autres droits qu’avaient obtenu les premiers comparants du sieur intendant et du magistrat de la ville d’Aire.

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Une manufacture de sucre à Aire en 1737

  1. Pingback: Une manufacture de sucre à Aire en 1737 ...