St Omer, apprentissages de 1745


4e5/959 apprentissages 1745

 

5 actes N° 10, 80, 98, 116 et 118.

 

Photo 3988 apprentissage 10 du 11/10/1745

Pierre GERMETTE manufacturier de pincinant (pinchina) demt en cette ville d’une part.

Philippe Joseph DELATTRE tabatier demt en cette ville d’autre part.

Ledit DELATTE est dans la volonté de faire apprendre le métier de drapier à tisser à François Louis Joseph DELATTRE son fils, ils se sont convenus de la manière que s’ensuit.

Ledit François Louis Joseph DELATTRE sera tenu de rendre service et travailler journalier ment assidument avec exactitude l’espace de deux années consécutives, dont il a commencé le 20/09 dernier dans la maison et boutique dudit GERMETTE, à toutes besognes et choses que ce dernier lui ordonnera faire et à faire en ce qui regardera ledit métier, sans qu’il puisse rebuter aucun travail…

Ledit GERMETTE lui donnera des ouvrages regardant ledit métier , de l’apprendre et l’instruire dans la forme et manière qu’il convient faire pour le rendre parfait, suivant que ledit François Louis Joseph DELATTRE voudra s’appliquer et que son genice (? génie ?) pourra le porter à être zélé pour se perfectionner audit métier.

Ledit GERMETTE lui apprendra à travailler à droite et à gauge (gauche ?).

Ledit DELATTRE ne pourra aller travailler avec aucun autre maitre pendant lesdits deux ans à peine de tous dépens dommages et intérêts.

S’il vient à être malade dans les deux ans, en ce cas il sera obligé de récupérer le même temps…

Icelui François Louis Joseph DELATTRE sera obligé de faire les deux premières pièces de pincinan gratis et ensuite ledit GERMETTE promet de lui donner 25 sols par chacune semaine pendant lesdites deux années d’apprentissage…

 

Photo 3990 apprentissage 80 du 17/03/1745

Le Sr Charles Austreberthe PARIS marchand cartier demt en cette ville d’une part.

Eloy FOURNIER natif de Brimeux en boulonnais majeur coutumier demt en cette ville d’autre part.

Le premier promet d’apprendre au second, pourvu qu’il s’en veuille donner la peine, le métier de cartier… pendant quatre ans…

 

Photo 3992 apprentissage 98 du 19/03/1745

Le Sr Antoine Joseph CARPENTIER compagnon orfèvre demt en cette ville de St Omer a déclaré aux sieurs Jacques François LOUY doyen, Jacques Denis MERLEN et Jacques TAMPERE jurés égards du corps des orfèvres de cette ville de St Omer tous les trois y demt que par acte de brevet d’apprentissage passé pardevant notaires royaux de cette résidence le 23/05/1738, le sieur Jean Baptiste CARPENTIER son père marchand étainier en cette ville l’a mis en apprentissage chez le feu sieur Martin Marie CARPENTIER vivant marchand orfèvre en cette ville pour apprendre l’art d’orfèvrerie, et qu’il s’était obligé de travailler six années consécutives dans la boutique dudit Sr Martin CARPENTIER.

Il a pleinement satisfait à cette obligation et autres promesses, mais depuis le temps porté par ledit brevet pour l’apprentissage, ledit Martin Marie CARPENTIER est tombé malade et n’a pu donner audit Antoine Joseph CARPENTIER son compagnon quittance dudit apprentissage, même et en fut empêché par sa dite maladie qui devint mortelle, et pendant laquelle ledit Sr Martin Marie CARPENTIER est tombé dans une apoplexie qui l’empêcha de pouvoir signer aucun acte.

Ledit sieur Antoine Joseph CARPENTIER compagnon prie et requiert lesdits sieurs doyen et jurés égards de lui accorder certificat de son dit apprentissage de l’art d’orfèvrerie.

Ils ratifient et confirment le brevet, certifient par les présentes que ledit Antoine Joseph CARPENTIER a satisfait pleinement à l’apprentissage de l’art d’orfèvrerie… et accordent audit CARPENTIER compagnon le présent certificat pour lui servir et valoir ainsi que de raison.

 

Photo 3994 apprentissage 116 du 08/10/1745

Louis WARIN cavier de l’abbaye de St Bertin audit St Omer. Pour faire le profit et avantage d’André Joseph WARIN son fils qu’il certifie fidele, l’a ce jour mis en apprentissage pour deux ans avec  Jacques louis SEGUIER maitre chaudronnier demt en cette ville… qui promet et s’oblige de montrer son dit métier de chaudronnier et tout ce dont il se mêle en icelui, le nourrir, loger, coucher et le traiter doucement et humainement… moyennant 200 livres pour les deux années…

 

Photo 3996 apprentissage 118 du 31/08/1745

Le Sr François DECQUE marchand demt en cette ville.

Pour faire le profit et avantage de Lamoral François DECQUE son fils âgé de 16 ans ou environ, il l’a mis ce jour en apprentissage pour quatre années avec le Sr François LEQUIENT marchand maitre cartier demt audit St Omer…

Poster un commentaire

Classé dans apprentissages, relevés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s