Problème de cabinet d’aisance en 1731


Gros de St Omer, convention 30 du 27/02/1731

Jean François DESCHAMPS Sr de pas demt à St Omer se faisant fort de damoiselle Marie Joseph DESCHAMPS sa sœur d’une part.

Damoiselle Marie Françoise DE CLETY veuve de Me Antoine LEFRANCOIS vivant notaire royal stipulant pour ses enfants demt audit St Omer d’autre part.

Difficultés au sujet d’un lieu et cabinet qui est entre chacun leurs héritages.

Pour régler ces difficultés, Ils nomment Nicolas MARGA, Ignace LIBERT et Jean Louis CHIPART tous trois maitres maçons en cette ville, qui, après avoir examiné et vu les endroits, en dresseront leurs rapports sur ce qu’ils en estiment…

27/02/1731 : lesdits Nicolas MARGA, Ignace LIBERT et Jean Louis CHIPART tous trois maitres maçons demt à St Omer, experts nommés à l’amiable dans l’acte ci devant de ce jour, se sont transportés dans la maison et héritage de damoiselle Marie Joseph DESCHAMPS à présent occupée par Jacques LHOYE et qui tient à celle de ladite damoiselle DE CLETY à cause de ses enfants en la tenne rue haute.

Ils ont remarqué que le lieu ou lunette du cabinet de la maison qu’occupe ledit LOYE est placé au grenier.

Ensuite ils se sont rendu dans la cave de la maison de ladite DE CLETY ; et là, ont observé que les immondices et excréments dudit cabinet y perçaient, ce qui rendait une « puanteur à ni pouvoir rester ».

C’est pourquoi ils estiment que « widage » sevra être fait des immondices qui y sont le plus tôt possible, qu‘il y doit être fait un contre mur  de deux briques d’épaisseur dans la fosse dudit lieu, à commencer à deux pieds plus profond que ne se trouve la cave dudit cabinet ou lieu d’aisance.

Pour ce qui concerne la partie de muraille où le tuyau pose contre, ils estiment que ladite partie de muraille est défectueuse et qu’elle doit être démontée et refaite de nouveau le tout à chaux et « chiment », et les remette en bon état afin que ladite DE CLETY ne souffre plus d’incommodités.

De plus le tuyau sera démonté et remis en état ou refait avec des pots de terre cuites joints les une les autres et lesdits pots entourés de maçonnerie d’une brique d’épaisseur, le tout aussi de chaux et ciment, observant de laisser la maçonnerie entourant lesdits pots à six pouces de distance de la muraille mitoyenne, pour que dans la suite ledit mur mitoyen ne puisse souffrir de défectuosité.

Les immondices et ordures qui sont dans la cave de ladite DE CLETY seront ôtés.

Le tout sera fait réparé, refait ôté aux frais et dépens de ladite damoiselle DESCHAMPS.

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Problème de cabinet d’aisance en 1731

  1. jp

    c’est ce qui s’appelle se faire emmerder par son voisin….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s