Apprentissage d’orfèvre en 1748


Gros de St Omer, brevet d’apprentissage 48 du 19/01/1748 (4E5/989)

Le Sr Charles Louis KINTE bourgeois maitre et marchand orfèvre demt à St Omer d’une part.

Le Sr Jean ANDRY potier d’étain et plombier à Calais d’autre part.

Ledit Sr KINTE promet de tenir pour son apprenti dès ce jour pendant six années entières et consécutives, conformément aux édits déclarations et règlements concernant l’art d’orfèvrerie Jean Antoine ANDRY fils du second comparant âgé de 14 ans ou environ, de lui montrer et apprendre ledit art ou profession d’orfèvre et de le traiter avec la douceur que doit un maitre à son apprenti.

En considération de quoi ledit second comparant promet qu’il se portera avec toute l’assiduité et l’attention possible aux travaux et intérêts dudit premier comparant et qu’il lui obéira en toutes choses justes et raisonnables.

Et attendu que ledit apprenti est le neveu dudit Sr KINTE premier comparant, et qu’il espère qu’il fera son devoir, ledit Sr KINTE s’oblige encore de le loger nourrir et alimenter pendant tout le temps dudit apprentissage, à condition que les habits linges et hardes nécessaires lui seront fournis par ledit second comparant son père.

 

1 commentaire

Classé dans apprentissages

Une réponse à “Apprentissage d’orfèvre en 1748

  1. Pingback: Apprentissage d’orfèvre en 1748 | ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s