Un enfant naturel à Ardres en 1735


Acte 329 du 02/12/1735 (AD Dainville, Aubert, notaire à Ardres, 4E14/36)

Marie Marguerite SULLOT demt au faubourg de cette ville.

Jean DOYE marchand tanneur et cordonnier demt audit faubourg lui a payé comptant 23 livres 2 sols 11 deniers, à quoi montent les frais contre lui faits à l’occasion de la grossesse de ladite SULLOT, et trois livres qu’il a payé pour la femme accoucheuse.

Elle le tient quitte et décharge des prétentions qu’elle aurait pu demander à sa charge pour raison de l’enfant qu’elle a mise au monde, à la charge par lui de nourrir entretenir et élever ledit enfant, ainsi qu’il s’y est soumis.

1 commentaire

Classé dans enfants naturels

Une réponse à “Un enfant naturel à Ardres en 1735

  1. Pingback: Un enfant naturel à Ardres en 1735 | G&e...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s