Apprentissage de cordonnier en 1735


AD Dainville, Denoeufville, notaire à Guînes, engagement 140 du 06/12/1735 (4E76/137)
Antoine RANSSON demt à Balinghem reconnait avoir engagé Jean Michel RANSSON son fils à François PREVOST maitre cordonnier demt audit Guînes pour le temps et espace de deux années entières et consécutives à commencer de ce jour… pour y apprendre le métier de cordonnier…
…à la charge de par ledit PREVOST de le nourrir blanchir et le coucher pendant les dites deux années…
Et au moyen de ce ledit RANSSON père promet et s’oblige de payer audit PREVOST la somme de 70 livres.

Poster un commentaire

Classé dans apprentissages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s