Un contrat de travail de boucher en 1706

Engagement 20 du 31/12/1706 (AD Dainville, 4E55/197, Caussien, notaire à Calais).

Michel EVRARD compagnon boucher en cette ville reconnait s’être engagé  en ladite qualité de compagnon boucher à Anne BOUCHER veuve de feu Pierre EVRARD vivant maitre boucher en cette ville pour le temps et espace d’un an, deux ans ou trois ans, qui sont commencés au 15/09 dernier… aux choix respectifs des parties de quitter ou congédier ledit EVRARD à la fin de la première seconde ou troisième année, en avertissant l’un d’eux l’autre trois mis auparavant.

Pendant ledit temps, ledit EVRARD promet et s’oblige de bien et fidèlement servir ladite BOUCHER dans ledit métier de boucher, d’aller à la campagne acheter les bestiaux qui seront convenables, les aller chercher et amener avec son cheval et les tuer… et généralement ce qui conviendra faire pour le dit service.

Moyennant quoi ladite BOUCHER promet lui payer par chacun an 100 livres, qui lui seront payés de six mois en six par moitié.

Promet aussi ladite BOUCHER de le nourrir coucher et blanchir pendant ledit temps sans diminution du prix de 100 livres… même de nourrir le cheval dudit EVRARD, lequel néanmoins sera entretenu à ses dépens sans qu’icelle BOUCHER y soit tenue ni obligée.

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Un contrat de travail de boucher en 1706

  1. Pingback: Un contrat de travail de boucher en 1706 | G&ea...