Transaction d’une fratrie PIDOU en 1711


Gros de St Omer, transaction 10 du 22/08/1711 (4E5/667)

Adrien et Jacques PIDOU frères marchands demt à Arras d’une part.

Jeanne PIDOU veuve d’Antoine LECLERCQ demt à Culem paroisse d’Eperlecques d’autre part.

Les premiers, héritiers immobiliaires patrimoniaux de Jacques PIDOU leur père, ont levé commission de mise de fait en chancellerie près le conseil d’Artois le treize du courant, prétendant de rentrer dans plusieurs parties des biens possédés par ladite PIDOU procédant du chef dudit Jacques PIDOU.

Sur quoi la seconde comparante a fait voir que les biens que les premiers comparants réclament avaient été vendus par ledit feu Sr Jacques PIDOU, spécialement une demie mesure de manoir séante à Tournehem par contrat du 24/12/1688… comme aussi deux mesures un quartier d’enclos situé à Recques aboutant nort au chemin royal demt ladite première comparante (sic) disait pareillement en avoir contrat « mais comme elles estoient passées es mains du Sr HENDRICQ par la vente que lad Jenne PIDOU et led LECLERCQ son feu mari passées plusieurs années, il estoit à supposer que led contract avoit esté délivré à l’acquéreur autrement led feu Jacques PIDOU n’auroit point souffert à sa veue et à son seau et cognoissance que lad vente eut subsisté ».

Pour éviter à tous frais et dépens, les parties ont transigé par ensemble irrévocablement comme s’ensuit.

Parmi et moyennant 150 livres que les premiers comparants confessent avoir reçu de ladite Jeanne PIDOU, savoir en trente livres d’argent comptant et 120 livres en une obligation passée à l’instant au profit desdits premiers comparants, à ces causes lesdits Adrien et Jacques PIDOU abandonnent et délaissent au profit de ladite Jeanne PIDOU tous leurs droits parts portions noms raisons et actions qu’ils pourraient prétendre et demander dans les portions de terres qu’elle possède procédant du chef dudit Jacques PIDOU, et qui lui sont assignées par partages faits entre lui et ses cohéritiers…

Et au surplus, ils vendent à ladite Jeanne PIDOU une mesure de terres séante au Figuier terroir dudit Tournehem, et demie mesure séante à Belleverdure, aboutant à André CARPENTIER et d’autre au Sr CAUCHETEUR, contenues au partage fait entre lesdits Antoine LECLERCQ, André CARPENTIER et ledit Jacques PIDOU…

… Au moyen de quoi tous procès et difficultés demeureront terminées et éteintes… sans préjudice néanmoins aux parties PIDOU pour les fiefs et autre portions de terres occupées par d’autre que ladite Jeanne PIDOU …

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Transaction d’une fratrie PIDOU en 1711

  1. Pingback: Transaction d'une fratrie PIDOU en 1711 | G&eac...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s