Apprentissage de taillandier en 1726

Avec permission de s’absenter 15 jours, surement pour les moissons.

Engagement 19 du 06/03/1726 (AD Dainville, Philbert, notaire à Guînes, 4E76/95)
Philippe FINOT demt à Boursin d’une part.
Siméon POUILLY Mre taillandier demt à Guînes.
Ledit Philippe FINOT a reconnu et confessé s’être engagé pour un an entier pour apprendre le métier de taillandier avec ledit POUILLY.
Ledit POUILLY s’oblige de ne lui rien cacher de son dit métier…
… à charge aussi par ledit POUILLY de nourrir et coucher ledit FINOT pendant ladite année « comme long nourit les ouvriers de pareille ».
Ledit FINOT ne paiera aucune pension et ne pourra rien demander audit POUILLY.
Ledit FINOT aura la permission d’aller quinze jours près la St Josse pour travailler jusqu’au dernier septembre.

1 commentaire

Classé dans apprentissages

Une réponse à “Apprentissage de taillandier en 1726

  1. Pingback: Apprentissage de taillandier en 1726 | G&eacute...