Accommodement d’une famille PETREL en 1737

Gros de St Omer, accommodement 22 du 10/12/1737

Guillaume HARISON cabaretier demt en cette ville et Catherine CLAPTIENNE sa femme ci devant veuve de Joseph PETREL vivant geôlier des prisons de cette ville d’une part.

Pierre Abraham JACCARD et Marie Michelle PETREL sa femme, icelle PETREL enfant naturelle dudit Joseph PETREL qu’il a eu de Marie Anne TOMPERE d’autre part.

Les premiers déclarants déclarent de devoir à ladite Marie Michel PETREL la somme de 300 livres, conformément au légat que lui a fait ledit Joseph PETREL son père par son testament mutuel fait avec ladite CLAPTIENNE le 06/08/1727, acompte de laquelle somme lesdits seconds comparants reconnaissent avoir eu et reçu comptant 118 livres des premiers comparants.

Pour le surplus, lesdits premiers comparants promettent solidairement sans division ni discussion, renonçant aux bénéfices desdits droits, même par ladite femme au droit du senatus consult velleyan et à l’authentique siqua mulier à elle expliqué, laquelle a dit bien entendre, de payer auxdits JACCART et sa femme aux pâques prochaines 1738 la somme de 60 livres et le surplus de 122 livres au pâques 1739.

Moyennant quoi lesdits JACCART et sa femme renoncent aux droits qu’avaient faits ledit PETREL à ladite Marie Michel par son contrat de mariage avec ladite CLAPTIENNE du 07/10/1720, ainsi qu’à tous droits successifs dudit PETREL et de ses enfants tant légitimes que naturels.

Poster un commentaire

Classé dans enfants naturels

Les commentaires sont fermés.