Livraison d’œufs en Angleterre en 1738

Gros de St Omer, convention 45 du 08/09/1738 (4E5/892)

Le Sr Henri HOLDING (signe Henry HOLDING le filsen français) marchand négociant demt à Londres de présent en cette ville d’une part.

Anne Thérèse TACLET veuve en premières noces de Jean François COLLIGNON demt en cette ville d’autre part.

Le sieur premier comparant emploie la seconde comparante pour l’achat des œufs qu’il voudra avoir au fait de son négoce pendant le cours d’une année à compter d’aujourd’hui et qui finira au 08/09/1739.

Pour raison des achats il promet payer à ladite TACLET pour commission neuf sols pour chacun panier qu’elle livrera de la consistance de douze cent treize œufs, lequel droit de commission se paiera au dessus du remboursement du prix des œufs et frais tant pour achats des paniers que de voiture et autrement…

Ledit Sr HOLDING se fait fort que la commission vaudra au moins à ladite TACLET une somme de 900 livres, qui est l’importance de 2000 paniers d’œufs…et quand même ledit Sr HOLDING en retirerait et demanderait moins, il lui paiera également ledit droit de commission de 2000 paniers.

S’il arrivait que la sortie des œufs hors du royaume ou l’entrée en Angleterre étaient prohibées et défendues, en ce cas ladite commission demeurera sans effet pour ce qui en restera à expirer des présentes, en payant néanmoins par ledit Sr HOLDING à ladite TACLET ce que par elle aura jusque lors été livré et fourni sur le pied ci-dessus fixé de neuf sols de chacun panier…

Le sieur premier comparant pourra commettre le sieur son père qui demeure en cette ville ou autre personne, pour rejeter les œufs qui seront atteints de pourriture, ce qui se fera dans les trois jours, sinon en après la marchandise restera pour le compte dudit Sr HOLDING…

Le Sr HOLDING promet au surplus de payer à ladite seconde comparante l’importance de la livraison qu’elle fera tant pour le prix d’achat frais que droit de commission en dedans six jours après l’embarquement qui s’en fera à Dunkerque de chaque livraison, faute de quoi il consent que cette dernière tire par lettres de change sur lui ladite importance de chacune desdites livraisons.

Et si ledit Sr HOLDING demande plus de 2000 paniers d’œufs, en ce cas le droit de commission augmentera pour l’excédent toujours à raison desdits neuf sols par panier.

Il sera tenu de prendre et payer tous les œufs qu’il ordonnera à ladite TACLET d’acheter pour son compte pourquoi il lui donnera des ordres par lettres missives…

Ladite TACLET promet et sera tenue de donner audit Sr HOLDING ou à celui qu’il commettra pour recevoir les œufs une personne pour aider à « pacqueter » lesdits œufs dans les paniers.

 

Gros de St Omer, convention 26 du 22/09/1739 (4E5/902)

Thomas MORLET, anglais de nation de Londres de présent logé chez André PARDIEU cabaretier où pend pour enseigne le lion d’or en cette ville d’une part.

Joseph DELABRE Me mandelier demt en cette ville d’autre part.

Ledit DELABRE second comparant promet de fournir et livrer audit MORLET en la maison dudit PARDIEU, tous les paniers d’osier blanche servant à mettre des œufs pour envoyer en Angleterre, à commencer ladite livraison de ce jour, fait à fait qu’il en aura besoin des paniers.

La convention finira au 01/08/1740.

Les paniers d’osier blanche devront être de la même forme et qualité qu’il a fourni jusqu’à présent et dont ledit premier comparant en a eu plusieurs fois à son contentement, et ce au prix de 25 sols la pièce desdits paniers.

Les paniers seront payés au fur et à mesure qu’il en aura fourni et livré audit MORLET.

Si au cas arrivant qu’icelui MORLET en faisait faire ou en prenait d’ailleurs que dans la boutique dudit DELABRE, en ce cas il paiera audit DELABRE la somme de 250 livres.

Et au contraire que si au cas que ledit DELABRE « ne livreroit ny fourniroit » les paiera fur et à mesure que ledit MORLET en aura besoin, ou qu’il ne voudrait pas fournir pendant le temps ci-dessus, en ce même cas ledit DELABRE paiera audit MORLET pareille somme de 150 livres…

Du depuis a été dit par ledit DELABRE qu’il ne fournira et livrera audit MORLET que tout ce qu’il pourra faire avec ses ouvriers et sans que ledit MORLET puisse obliger à faire plus de paniers que ledit DELABRE ne peut.

Poster un commentaire

Classé dans Actes intéressants

Les commentaires sont fermés.