Réception d’un maitre boucher en 1737

Gros de St Omer, convention 57 du 31/08/1737 (4E5/879)

Jean Bertin REMOND doyen, Etienne ASSEMAN, Jean Baptiste TETELIN et Etienne DELARUE tous trois de quatre maitres de boucher « anbocque » de cette ville d’une part.

Jean Baptiste BECQUET journalier demt en cette ville d’autre part.

Moyennant sept livres dix sols à la chapelle dudit métier de boucher « anbocque », 50 sols pour apprentissage, 12 sols 6 deniers au grand maitre, 7 sols 6 deniers au Sr procureur de ville, autres douze sols six deniers au garçon dudit métier et finalement 18 livres pour lesdits doyen et quatre maitres, que ledit BECQUET promet payer aux premiers comparants, ils promettent de recevoir ledit BECQUET maitre boucher « anbocque » après que ledit BECQUET aura fait chef d’œuvre, duquel chef d’œuvre iceux premiers comparants se contenteront tel qu’il sera fait sans pouvoir condamner ledit BECQUET en aucune amende ni demander autre droit que ceux-ci devant, et ne pourront le refuser à maitre.

 

Boucher embocque, en bocque… vient peut être de boquier = débiter (dictionnaire du moyen français).

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Réception d’un maitre boucher en 1737

  1. Pingback: Réception d'un maitre boucher en 1737 | ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s