Christophe VIDOR, meunier à St Martin au Laërt dans les années 1740

Déjà vu Christophe VIDOR plusieurs fois :

– En 1714 : Vente et rente d’un moulin à St Martin au Laërt en 1714

– En 1715 : Réception d’un maitre meunier en 1715

– en 1729 : Déplacement d’un moulin à St Martin au Laërt en 1729.

Il avait plusieurs moulins à St Martin au Laërt ?

 

Gros de St Omer, prisée 14 du 10/08/1741 (4E5/915)

Pierre COULON et Pierre GROS tous deux maitres charpentiers demt en cette ville, à la réquisition de Christophe VIDOR maitre meunier demt en cette ville et Marie Pétronille BLO sa femme d’une part et de Claude Joseph VIDOR leur fils aussi maitre meunier demt à St Martin au Laërt d’autre part, ont fait la prisée et estimation des effets et ustensiles dépendant du moulin à vent appartenant auxdits Christophe VIDOR et sa femme situé audit St Martin au Laërt et dont ledit Claude Joseph VIDOR est entré en jouissance au premier de ce mois pour onze années suivant la donation que lui en ont fait ses dits père et mère par son contrat de mariage avec Marie Joseph HALINNE sa femme, à charge entre autres choses de par ledit Claude Joseph VIDOR entretenir pendant ladite jouissance lesdits effets et ustensiles ci après.

– premièrement la volée de dehors garnie de lattes cotterets et six chevilles à rasoir prisé ensemble à la somme de 55 livres.

– item la volée du dedans garni d’un entrebut de chêne et deux verges d’ypreau garni de lattes cotterets et de six chevilles de fer à rasoir, prisé le tout à 63 livres 10 sols avec la pointe et noyaux.

– item l’ernat du moulin garni de 52 chevilles de pommier, onze fuseaux de merlier prisé 30 livres.

Somme totale de la prisée : 148 livres 10 sols.

… déclarant ledit Claude Joseph VIDOR qu’il est resté audit moulin non prisé et à l’usage d’icelui un traneau, le grand cable, la colmande, la corde du grand fer, deux barreaux de fer.

 

Gros de St Omer, convention 1 du 28/09/1742 (4E5/928)

Christophe VIDOR maitre meunier demt présentement en cette ville et Pétronille BLO sa femme d’une part.

Claude Joseph VIDOR maitre meunier demt à St Martin au Laërt et Marie Joseph HALENNE sa femme d’autre part, le second comparant fils des premiers.

Par le contrat de mariage d’entre lesdits Claude Joseph VIDOR et Marie Joseph HALENNE du 08/02/1741, les premiers ont promis donner au second 741 livres en argent et 459 livres valeur de trois chevaux charrette et une vache qu’ils ont promis donner, les deux sommes faisant 1200 livres.

Plus ont donné à leur dit fils la jouissance pendant onze années à compter du 01/08/1741 de tout un moulin à vent à usage de moudre blé qui leur appartient et d’une demi mesure de terre et bâtiments y étant, le tout situé à St Martin au Laërt…

La présente convention se fait particulièrement en ce qui est du susdit moulin, dont les premiers comparants avaient accordé comme dit est la jouissance pour onze années aux seconds comparants moyennant un rendage de 250 livres par an.

Les seconds comparants déclarent désister pour le temps qui reste à parfaire à compter du 01/11 prochain… et audit jour le remettre et le laisser libre de même que la jouissance à leurs dits père et mère aussi bien que de la demie mesure de terre et bâtiments y étant…

… et le tout en l’état que les choses se trouvent à présent, en sorte que les seconds comparants n’emporteront que les voiles dudit moulin…

 

Gros de St Omer, obligation 25 du 09/07/1745 (4E5/958)

Claude Joseph VIDOR meunier demt à Coyecques et Marie Joseph HALLEINE sa femme, reconnaissent que Christophe VIDOR meunier demt à st Martin au Laërt et Pétronille BLO sa femme père et mère dudit Claude Joseph, leur ont donné en avancement de leurs successions futures une somme de 700 livres, pour employer ainsi qu’ils ont fait à leurs besoins et affaires particulières.

Ledit Claude Joseph VIDOR promet de rapporter ladite somme aux successions de ses dits père et mère, afin qu’entre tous les enfants desdits Christophe VIDOR et Pétronille BLO sa femme, il y ait une juste égalité…

 

Gros de St Omer, bail 19 du 28/03/1747 (4E5/971)

Christophe VIDOR meunier demt à St Martin au Laërt et Pétronille BLO sa femme d’une part.

Alexis SARTEL bourgeois cabaretier demt en cette ville et Marie Françoise Brigitte BERTELOIT sa femme d’autre part.

Les premiers baillent aux seconds un terrain où a été autrefois construit un moulin et ci devant à usage de chaufour séant audit st Martin au Laërt, actuellement inculte qui a été tracé le jour d’hier ensemble partie de l’ancien chemin qui conduisait à Ardres… pour en jouir le terme de 25 années consécutives à compter du 15 de ce mois de mars.

Bail moyennant 15 livres par chacun an…

Les seconds auront droit de faire construire et ériger à leurs frais et dépens une grange sur le même terrain et comme ils jugeront à propos, et à l’expiration desdits 25 années, les bailleurs ou ayant causes devront les retenir et prendre sur le pied de l’estimation qui en sera faite…

Les preneurs devront laisser un sentier sur le terrain ci affermé du coté vers mer pour la facilité publique…

… sans cependant par lesdits preneurs y faire des bâtiments autres que pour grange et non pour demeure cheminée ni fournerie.

 

Poster un commentaire

Classé dans moulins et meuniers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s