Vente d’héritier LAGAISE en 1738


Gros de St Omer, vente 149 du 04/11/1738 (4E5/883)

Thomas LAGAISE vivant de ses biens, Thomas LAGAISE fils de Robert manouvrier, Robert LAGAISE fils dudit Robert boucher, Pierre SAILLY manouvrier, Guillaume François SAILLY journalier, Alexandre Joseph MAGINOT aussi journalier et Marie Jacqueline SAILLY sa femme, Gilles François LAGAISE laboureur, Antoine MARTEL manouvrier et Marie Joseph LAGAISE sa femme , Joseph HOVELT manouvrier, Nicolas Joseph HOVELT jeune homme majeur, Jean François LEBRUN aussi manouvrier, Dominique François CADART tisserand et Marie Jacqueline COLMAN sa femme, Guillaume BRICHE manouvrier et Marie Anne DEMBLOCQ sa femme, Jean Joseph DELOBEL journalier et Marie Jacqueline DEMBLOCQ sa femme, Marie Noëlle LEBRUN veuve de Robert LIENART et Marie Anne Joseph DEMBLOCQ veuve de Jean CAPELLE tous demt au village de Tatinghem, tous demt à Tatinghem sauf ledit Jean François LEBRUN à Wisques et ledit Nicolas Joseph HOVELT à Bourbourg, lesdits comparants tant en leurs noms qu’en ceux de Marie Barbe, Marie Jacqueline, Marie Françoise, Antoinette Joseph et André LAGAISE, enfants mineurs de feu Guillaume, comme aussi en ceux de Florent Joseph, Gilles François, Jacques François, Jean Jacques, Jean Louis et Pierre Antoine SAILLY, enfants de Guillaume et de défunte Marie Anne LAGAISE… iceux du surnom LAGAISE, SAILLY, HOVELT, LEBRUN, COLMAN et DEMBLOCQ respectivement héritiers à portion et rappelés de Jacques LAGAISE vivant laboureur audit Tatinghem.

N’étant pas possible de parvenir au partage et division des biens en fond qui leur sont échus et dévolus par le décès dudit Jacques LAGAISE, attendu qu’ils sont trop d’héritiers pour le peu de biens qu’il y a et qu’il est impossible d’en faire cinq lots égaux, ils ont jugé à propos de faire la vente des biens… au plus offrant…

Jean François GERMAIN manouvrier demt à Tatinghem et Marie Anne Angélique LIENART sa femme, ont fait la meilleur offre.

Vente de six quartiers ou environ de jardin à labour situé audit Tatinghem au lieu nommé la rue d’en bas, et trois quartiers de terres à labour séant au lieu nommé le moulin brulé terroir de Longuenesse… et suivre la cote et ligne de ladite Marie Anne Angélique LIENART comme parente du chef de da mère dudit Jacques LAGAISE.

Vente parmi et moyennant huit messes au soulagement des âmes des fideles trépassés, 12 livres de deniers à dieu, cinq livres de vin, quinze sols au crieur et pour prix principal la somme de 600 livres…

1 commentaire

Classé dans Actes intéressants

Une réponse à “Vente d’héritier LAGAISE en 1738

  1. Pingback: Vente d’héritier LAGAISE en 1738 |...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s