Accord pour un enfant naturel en 1670


Accord 131 du 27/04/1669 (AD Dainville, Clou, notaire à Calais, 4e55/157)

Marie GOMBERT jeune fille demt à Fréthun d’une part.

Simon ROUTIER laboureur demt à la Chaussée paroisse de Coquelles, tuteur à Jeanne ROUTIER fille mineure de défunt Jacques ROUTIER d’autre part.

Sentence rendue de monsieur le président juge général de la justice de Calais et pays reconquis, par laquelle ledit ROUTIER audit nom a été condamné payer à ladite GOMBERT 60 livres pour les dommages et intérêts, frais de couches, nourriture et entretenement d’un enfant nommé Louise qu’elle a eu des œuvres dudit feu Jacques ROUTIER, ensemble pour le nourrir et entretenir à toujours.

Icelle Marie GOMBERT reconnait les avoir reçu comptant des mains de Charles DEVIENNE sergent royal en ce siège qui a procédé à la vente des biens meubles et grains après le décès dudit feu ROUTIER, de quoi elle s’est tenue et tient pour contente, bien payée et satisfaite…

Avec elle Jean GOMBERT son père habitant demt audit Fréthun.

 

Poster un commentaire

Classé dans enfants naturels

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s