Vie et mort d’un moulin à Pihem

Un moulin à la courte vie : construit vers 1740/41 et tombé vers 1745…

Gros de St Omer, convention 28 du 14/03/1741 (4E5/915)

Antoine VIELLART demt à présent à Pihem étant de présent au Hautpont faubourg de St Omer, ayant fait construire un moulin à vent sous la seigneurie de Lespinoy paroisse de Pihem, et a commencé à faire construire une maison pour y loger le meunier, ledit moulin propre à moudre blé, le tout sur cinq quartiers quatre verges de terres qu’il a acquis de Liévin BOULART demt audit Pihem par contrat du 30/05/1739 moyennant 800 livres que ledit VIELLART a retenu à rente à raison de 24 livres de cours par an…

… Et ayant pour parvenir à construire ne bois ledit moulin de même que pour faire construire la maison du meunier, il a fait plusieurs achats de bois du nommé Simon CAILLAU marchand de bois demt à Buysscheure châtellenie de Cassel… pour la somme de 700 livres.

Ledit CAILLAU veut bien s’engager à faire livrer audit premier comparant une meule de moulin par la veuve du Sr DECROIX demt audit St Omer… pour la somme de 400 livres…

Ensemble, ce seront 1100 livres que ledit VIELLART devra audit CAILLAU, que ledit VIELLART promet payer et à sa femme damoiselle Anne Joseph DESCAMPS en dedans un mois…

Si ledit VIELLART et sa femme, après ledit temps expiré, n’ont point les deniers pour acquitter ladite somme, il leur sera libre de retenir cette sonne à rente au denier vingt en mettant ledit moulin en état convenable et donnant sur ladite terre maison moulin et dépendance sureté d’une manière bonne et valable…

 

Gros de St Omer, obligation du même jour 14/03/1741 (4E5/917)

Simon CAILLIAU marchand de bois demt au village de Buysscheure reconnait devoir à damoiselle Marie Antoinette LECAS veuve de feu Jacques François DELCROIX la somme de 400 livres pour une meule de moulin à moudre grain numéro 30 marqué T qu’elle lui a vendu et livré, pour être placé et monté au moulin de Pihem…

 

Gros de St Omer, vente 206 du 29/01/1742 (4E5/927)

Antoine Joseph VIELLIART meunier demt au village de Pihem et Anne Joseph DESCAMPS sa femme d’une part.

Jean DUHAMEL meunier demt au même lieu d’autre part.

Les premiers ont acquis de Liévin BOULART du même lieu cinq quartiers quatre verges de terres en arrentement de 24 livres par an au rachat de 800 livres, sur laquelle terre ils ont fait construire un moulin à usage de moudre grain, lequel moulin aussi bien que ladite terre sont encore affectés et hypothéqués d’une rente de 55 livres par an au rachat de 1100 livres au profit du Sr Simon CAILLIAU demt à Buysscheure châtellenie de Cassel.

Moyennant six messes aux fideles trépassés, 48 livres de deniers à dieu, six livres de vins et pour prix principal la somme de 6000 livres, déduction faite des 1900 livres faisant le montant des deux hypothèques, reste 4100 livres reçus comptant dudit DUHAMEL, les premiers comparants vendent au profit dudit DUHAMEL lesdits cinq quartiers quatre verges de terre avec le moulin dessus construit situé audit Pihem, le tout d’amont au chemin d’Herbelles à St Omer, d’aval au seigneur de Fléchin, vers soleil aux terres occupées par Jacques JENNEQUIN, tenu et mouvant dudit seigneur de Fléchin.

Vente à condition néanmoins de par ledit acquéreur fournir chaque année aux vendeurs entre la Toussaint et Noel un porc gras de la valeur de 45 livres, de le faire livrer en nature ou en argent, ce qui s’exécutera à perpétuité et à toujours sans rachat en forme de canon…

(Contrat annulé d’après les actes suivants : j’ai raté l’acte?)

 

Gros de St Omer, bail 107 du 01/05/1742 (4E5/925)

Antoine VIELLARD bourgeois demt es faubourgs du Hautpont de cette ville d’une part.

Louis FLAJOLET aussi meunier demt à St Omer et Jacqueline Thérèse PATERNEL sa femme d’autre part.

Le premier comparant accorde à titre de bail et louage aux seconds tout un moulin à vent à usage de moudre blé situé à Lespinoy paroisse de Pihem, avec la maison et dépendance, jardin potager, contenant cinq quartiers de terre ou environ, ainsi qu’en a joui ci devant Jean DUHAMEL.

Bail pour 3 6 ou 9 ans, à commencer au 03/05 de cette année 1742… moyennant 300 livres par chacun an…

Devront lesdits preneurs bien et dûment entretenir lesdits bâtiments d’icelle maison de toutes menues réparations telles que pelles lattes torques mortier « seullement » et couronnement, étant auparavant mis en bon état pour la rendre à leur sortie en pareil état qu’ils ont trouvé à leur entrée…

… De plus lesdits preneurs devront entretenir ledit moulin de deux meules, poires, haches, grand fer, lanterne, rouet, arbres tournant, les deux entrebuts et finalement les quatre volants… il en sera fait une prisée en entrant…

.. Comme ladite maison n’est point achevée, lesdits preneurs pourront la parachever par les ouvriers qu’ils trouveront convenir… ils paieront et ça leur sera déduit sur leur rendage…

Au surplus le bailleur reconnait avoir vendu aux preneurs les quatre voiles, cinq marteaux à battre meule, « gros meulle », un petit marteau à frapper clou, deux barils, un câble avec sa bride pour lever les meules, et tous les cordages servant audit moulin, et ce moyennant 230 livres…

16/05/1742 : Antoine VIELLARD bourgeois demt es faubourgs de cette ville et Anne Joseph DESCAMPS, reconnaissent que par billet sous seing privé du 21/10/1739, ledit VIELLART s’est reconnu débiteur de 972 livres 9 sols pour marchandise à lui livré par Mathieu AVEL marchand à Dunkerque, dont il n’a été payé que 80 livres… Il reste donc 892 livres 9 sols que ledit AVEL a bien voulu réduire à 600 livres. Lesdits VIELLARD et sa femme cèdent au profit dudit AVEL tous les loyers à échoir du moulin situé à Lespinoy paroisse de Pihem… jusqu’au plein remboursement de la susdite somme de 600 livres…

 

Gros de St Omer, bail 64 du 23/02/1743 (4E5/932)

Antoine VIELLIARD bourgeois demt à St Omer d’une part.

Jean François FOURNIER meunier demt à Preures en boulonnais et Marie Barbe LEVRAY sa femme d’autre part.

Le premier comparant accorde à titre de bail et louage aux seconds tout un moulin à vent à usage de moudre blé situé à Lespinoy paroisse de Pihem, avec la maison et dépendance jardin potager contenant cinq quartiers ou environ, ainsi qu’en ont joui ci devant Louis FLAJOLET et sa femme par bail précédent.

Bail pour trois si ou neuf ans à commencer l’entrée en jouissance au mi mars prochain parmi et moyennant 280 livres par chacun an pour les trois premières années… et 300 livres de rendage pour les six années suivantes…

… …

La maison n’étant point en état à présent, les preneurs paieront sur leur rendage à échoir les réfections… …

Les preneurs paieront toutes les demi-années pendant ce bail au Sr AVEL marchand à Dunkerque 60 livres jusqu’à ce que ledit bailleur ait satisfait sa créance…

(Contrat nul… voir acte suivant…)

 

Gros de St Omer, bail 3 du 30/03/1743 (4E5/932)

Antoine VIELLIARD bourgeois demt en cette ville d’une part.

Jean Baptiste BROUCQ et Jean Baptiste FASQUEL tous deux meuniers demt à Blendecques d’autre part.

Le premier comparant accorde à titre de bail et louage aux seconds tout un moulin à vent à usage de moudre blé situé à Lespinoy paroisse de Pihem avec la maison et dépendance jardin potager contenant cinq quartiers ou environ, ainsi qu’en ont joui ci devant Louis FLAJOLET et sa femme.

Bail pour trois six ou neuf ans à commencer l’entrée en jouissance au 01/07 prochain, parmi et moyennant 200 livres par chacun an…

Et comme ladite maison n’est point encore parachevée, les preneurs la feront parachever et paieront les ouvriers… en diminution des loyers…

De plus les preneurs livreront chacun an au jour de leur rendage une rasière de blé audit bailleur…

Du depuis a été dit que les preneurs feront mettre ledit moulin sur quatre dés de briques, et aussi feront couvrir « dechaigle » ( ?) ledit moulin, de quoi leur sera aussi diminué l’importance sur ledit rendage…

De plus a été dit par ledit VIELLIARD que les preneurs paieront chacun an en diminution de leur rendage 100 livres es mains du Sr AVEL marchand à Dunkerque…

11/05/1743 : ledit Antoine VIELLIARD d’une part et lesdits BROUCQ et FASQUEL d’autre part. Prisée des effets suivant par Pierre GROS Me charpentier de moulin demt en cette ville, savoir :

– l’arbre tournant garni de quatre (sangles ?) et toutes les ferrailles dudit arbre : 191 livres.

– item la volée de dehors : 32 livres 10 sols.

– item la « vollé de dens » (volée de dedans) : 33 livres.

– item la lanterne cheville fuseaux et toutes les ferrailles : 27 livres.

– item le (roure couverchau bacque et bacques et entenny ??) : 10 livres.

– item le frein et marbre son étrier et toutes les ferrailles : 13 livres.

– item la meule de dessus … de 14 pouces d’épaisseur : 266 livres.

– item la meule de dessus, l’épaisseur de 5 pouces et demi : 55 livres.

– et finalement le grand fer poire hache par palette ( ?) : 129 livres.

(Avec beaucoup de vocabulaire bizarre, lecture incertaine !)

 

Le 05/03/1745 : Antoine VIELLARD cède le moulin la maison et les terres à Simon CAILLIAU… (Acte raté…)

 

Gros de St Omer, adjudication 285 du 19/05 et 30/06/1745 (4E5/954)

à la requête de Simon CAILLIAU marchand de bois demt à Buysscheure châtellenie de Cassel , a été procédé au village de Pihem à l’exposition en vente et adjudication publique et volontaire au plus offrant de tous et chacun les matériaux, bois, ferrures, meules et autres débris, provenant du moulin à vent à usage de moudre blé, actuellement tombé et ci devant construit et érigé sur la pièce de terre ci après, ensemble la petite maison qui y est aussi construite, avec encore les matériaux qui s’y trouvent à présent, le tout étant sur cinq quartiers quatre verges de terres situées sur la seigneurie de Warnin (Wamin ?) près Lespinoy paroisse dudit Pihem, et acquis par ledit CAILLIAU d’Antoine Joseph VIELLIARD demt en la ville de St Omer et Anne Joseph DESCAMPS sa femme par transaction du 05/03 dernier…

– Mise à prix par Simon MACREL faiseur de bateaux au faubourg du Hautpont à 600 livres.

– Par le Sr Jacques DE CLERCQ aman dudit Buysscheure a été enchéri à 700 livres.

– Par Jacques GOUGHELEUK cabaretier audit faubourg a été enchéri à 800 livres.

– Par ledit MACREL à 850 livres.

– Par ledit DECLERCQ à 900 livres.

– Par ledit GOETGHELEUK

– Par ledit GOETGUELEUK à 1000 livres.

– Par ledit Sr DECLERCQ à 1100 livres.

– Par ledit Se GOETGEULEUCK à 1à 950 livres.

Et personne n’ayant fait ultérieures enchères, l’adjudication définitive a été remise à un autre jour, pendant lequel temps seront faites nouvelles publications d’affiches.

Le 30/06/1745 : Remise à prix par Jean François PETREL couvreur de paille audit Pihem à 400 livres.

– Par ledit Sr DECLERCQ a été enchéri à 600 livres.

– Par ledit GOETGEULEUK à 700 livres.

– Par ledit Sr DECLERCQ à 900 livres.150 livres.

– Par ledit Sr DECLERCQ à 1200 livres. Adjugé !

2 Commentaires

Classé dans moulins et meuniers

2 réponses à “Vie et mort d’un moulin à Pihem

  1. Dussaussoy

    Excellent ! On a là un sacré épisode de la vie de ce moulin…

  2. Pingback: Vie et mort d'un moulin à Pihem | G&eacu...