Chastreur de besteaux


Un métier peu courant…

 

Apprentissage du 03/01/1737 (AD Dainville, 4E102/82, ROY, notaire à Marquise)

François PENNE garçon demt en la paroisse d’Audinghen s’est par ces présentes engagé pour apprendre le métier et profession de « chastreur de besteaux » avec Pierre MONBAILLARD demt en la paroisse de Belle…

Lequel s’oblige de lui apprendre ledit métier et profession et de le nourrir jusqu’au temps qu’il saura ledit métier…

Pourquoi icelui premier comparant s’oblige pour ledit apprentissage de payer audit MONTBAILLARD la somme de 150 livres, 75 livres au 25/07 prochain, et les autres 75 livres seront payés en deux années à raison de 27 livres 10 sols par an  au jour de St Jean Baptiste…

Lorsque ledit PENNE sera perfectionné dans le métier, il ne pourra exercer son dit métier dans le bas pays et qu’il ne pourra passer les paroisses de St Inglevert, Landrethun, Caffiers, Fiennes et Hardinghen en partie, à peine de 300 livres de dommage et intérêt envers ledit MONTBAILLARD…

3 Commentaires

Classé dans Actes intéressants, apprentissages, métiers peu courants

3 réponses à “Chastreur de besteaux

  1. jmg013

    Et qui fournissait le sécateur ?

  2. Pingback: Chastreur de besteaux | Généalogi...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s